Image default
Non classé

Comment choisir son outil d’usinage ?

Notez cet article

Le choix de l’outil dépend en premier lieu de la dureté de la matière à travailler, mais il faut également prendre en compte le rendu souhaité, ainsi que les propriétés de chaque élément.

A – Les outils en acier rapide pour les matières tendres et les formes précises

Les outils HSS (pour high speed level) sont composés d’un alliage fer-carbone et de 20 % de tungstène. Leur principal atout, c’est leur capacité à supporter des conditions de températures extrêmes sans détérioration. Ils sont également peu chers.

Ceux-ci sont surtout indiqués pour les matériaux tendres (plastique ou bois), mais sont également intéressants pour travailler des matières plus dures (cuivre ou aluminium) lorsqu’il s’agit d’un usinage occasionnel pour obtenir des formes particulières (rainures ou fraisures de vis). En effet, ce type de travail reviendrait trop cher avec des outils carbures, bien plus coûteux.

Les outils en acier rapide ne peuvent pas atteindre des vitesses de coupe élevées. Ils sont aussi peu adaptés aux matériaux durs, et nécessitent un réaffûtage régulier.

B – Les outils carbures pour les matières dures ou collantes

Il existe principalement deux types d’outils carbures :

  • monobloc ;
  • avec plaquettes.

Les premiers sont recommandés pour l’usinage de matériaux, dont les copeaux ont tendance à coller (aluminium ou certaines matières plastiques). En effet, l’outil monobloc permet de se débarrasser rapidement de ces débris et d’éviter les échauffements indésirables. Sa durée de vie dépend principalement de la dureté des matériaux à travailler.

Les outils carbures avec plaquettes démontables sont de meilleure qualité, même s’il s’agit de plaquettes jetables. Il est souvent possible de retourner ces dernières jusqu’à trois fois après l’usure d’un côté afin d’entamer un nouvel angle d’attaque.

Généralement, les outils carbures sont adaptés au travail des matières dures, notamment l’usinage du cuivre ou de l’aluminium.

C – Le diamant industriel pour les matériaux résistants et la gravure

La fraise diamant est plus résistante que les outils carbures. Ce type d’outil permet de travailler des matières plus dures, ainsi que les éléments abrasifs, comme la pierre, le verre ou l’inox.

La pointe de diamant industriel sert à réaliser des gravures fines, par exemple sur des plaques professionnelles (inox). Les outils en V sont plus adaptés aux gravures profondes notamment celles effectuées sur la pierre.

Les matériaux très résistants qu’on rencontre surtout dans le milieu industriel nécessitent des pointes plus spécifiques. Ainsi, l’acier traité, certains alliages et la fonte exigent un outil avec une plaquette en céramique. Pour le découpage de matières très résistantes à très haute température, il est indispensable d’utiliser des plaquettes de diamant polycristallin (PCD) ou du nitrure de bore cubique (CBN).

Related Articles

Les mobiliers urbains : des équipements indispensables pour embellir une ville

Odile

Produits d’assurance auto du Crédit Agricole

Irene