Image default
Santé

Assurance complémentaire santé : comment réduire son coût ?

Notez cet article

Précisons d’emblée que l’aspect financier ne devrait pas être le seul critère à prendre en compte lors du choix d’une assurance complémentaire santé. Réduire le coût de l’assurance, cela consiste surtout à dénicher une formule avec un rapport tarif-couverture qui soit avantageux. En d’autres termes, il n’est pas dans l’intérêt de l’assuré de souscrire une assurance santé low-cost mais avec un taux de remboursement qui laisse à désirer.

Les offres low-cost ne servent pas l’intérêt de l’assuré

Quelques clics sur Internet, plus précisément sur les sites comparateurs, pour dénicher toute une série de formules à moindre coût. Les montants des primes sont plus bas les uns que les autres. Forcément, pour les souscripteurs aux revenus modestes, ces offres sont attrayantes.

Mais le fait que ces contrats soient peu coûteux signifie-t-il que les besoins de santé des assurés sont pris en compte ? Certainement pas.

Sur la question du niveau de garanties, on peut au mieux attribuer à ces assureurs low-cost le mérite de jouer la carte de la transparence. En effet, ils communiquent les postes et les taux de remboursement ainsi que les innombrables exclusions.

Maîtriser le budget en hiérarchisant vos besoins

Quels sont les postes de dépenses les plus courants ou inéluctables ? Si vous avez des problèmes de vue par exemple, il est normal d’avoir une bonne couverture optique. C’est d’autant plus important que l’optique est mal remboursé par la Sécurité sociale. Le niveau de prise en charge de la Sécurité sociale est d’ailleurs un paramètre à prendre en compte quand vous établissez vos postes de dépenses prioritaires.

Vérifier les soins les moins bien remboursés par l’Assurance maladie

Quand on évoque ce sujet, les renforts optiques et dentaires viennent systématiquement à l’esprit. Dans la mesure du possible, il vaut mieux ne pas souscrire ces options car elles coûtent cher. En effet, le remboursement par votre complémentaire santé intervient après celui de l’Assurance maladie, en plus de la participation forfaitaire obligatoire.

Payer une franchise plus importante

Comme tout le monde, le montant de la prime est un des plus importants critères de choix pour une assurance complémentaire santé. Vous pouvez négocier une réduction de la prime en acceptant une franchise plus importante.

Rappelons que la franchise peut être fixe ou par acte. Seul inconvénient, le taux de remboursement est moins important. Pesez le pour et le contre, et demandez conseil à votre courtier indépendant Santors.

Related Articles

Comprendre ce qu’est une maladie chronique

Irene

Mutuelle santé : pour quelle raison y souscrire ?

administrateur

La restauration dentaire

sophie