Image default
Maison

Comment ramoner soi-même son propre conduit de cheminée

Ramoner soi-même son propre conduit de cheminée demeure une intervention à risque, mais il n’est pas impossible pour des amateurs dans le domaine. Effectivement, vous pouvez le réaliser brillamment en suivant les démarches nécessaires et en appliquant les techniques adéquates. Pour cela, vous devez donc tenir en compte quelques points essentiels concernant l’univers du ramonage.

Les obligations légales relative au ramonage ?

La cheminée représente un risque énorme pour la santé et l’écologie lorsqu’elle n’est pas nettoyée régulièrement. Pour cela, la législation reste très exigeante. Aux yeux de la loi et les autorités locales, le ramonage est donc obligatoire. Il est donc possible que la maire de votre commune vérifie que vous suiviez bien les normes, soit ramoné le conduit de la cheminée au moins une fois par an.

Les outils indispensables pour effectuer le ramonage

Le ramonage est un travail qui nécessite l’utilisation de différents outils. Sur le marché, vous pourrez vous procurer des kits de ramonage. De cette façon, vous aurez sous la main presque tous les équipements utiles à l’intervention, si vous envisagiez de l’effectuer par vous-même. Dans le cas où vous ne pourrez pas vous procurer de ce kit, vous pouvez toujours acheter un à un les outils. Pour cela, vous aurez donc besoin d’un hérisson, un équipement utile pour racler le conduit de la cheminée. Il s’agit d’une brosse métallique qui a à peu près la même dimension que le conduit.

Ensuite, vous devez acheter une canne pour maintenir le hérisson. Ce dernier doit ainsi être fixé à l’extrémité de la canne. Durant l’intervention, vous pouvez aussi utiliser d’autres formes de brosse comme un écouvillon, un goupillon et un pinceau. Pour le ramonage en haut, il vous faut bien sûr des harnais de sécurité puisque pour cette méthode vous devez monter sur le toit.

Procédé pour faire le Ramoner son propre conduit de cheminée, comment ça marche ?

Pour effectuer le ramonage comme un professionnel certifié à l’exemple de ce ramoneur https://www.ramoneur-22.fr/ situé en Cotes d’Armor, il convient de suivre un plan bien établi. Cela vous aide surement à déterminer dès le commencement les différents risques et difficultés de l’intervention. Il faut donc commencer par bruler une buche de ramonage dans la cheminée. Cette étape est très importante puisqu’elle va ramollir les couches de suie entassée à l’intérieur du conduit. Pendant ce moment, vous devez couvrir tous vos meubles et le sol avec des bâches afin d’éviter les éclaboussures de saleté. Vous êtes prêt pour nettoyer la cheminée lorsque ces deux étapes sont effectuées. Pour les novices dans le métier, le ramonage en bas se révèle être la méthode la plus facile. En revanche, vous pouvez appliquer le ramonage en haut si la hauteur ne vous fait pas peur. Pour le processus de ramonage, il faut donc insérer le hérisson à l’intérieur du conduit. Suivant le type de ramonage que vous avez choisi, vous devez tourner puis pousser et retirer la cane le long du conduit.

Lorsque le ramonage est terminé, il est normal que des marques de suie viennent entacher le sol et certains endroits. Pour les enlever, il faut déposer du talc, du savoir noir, du bicarbonate de soude ou du vinaigre blanc sur la tâche. Laissez le produit agir pendant quelques minutes avant de les aspirer. Pour cette intervention, il ne faut jamais utiliser de l’eau.

A lire aussi

Spot plafond : Un luminaire toujours tendance en 2019

Tamby

Comment bien choisir sa tronçonneuse électrique ?

Irene

Portail PVC : quand le savoir-faire français vous donne le sourire

Journal

Repeindre sa toiture : les avantages esthétiques

Tamby

Les accessoires et le prix d’une porte de garage

Irene

Construire sa maison : L’analyse du sol avant la réalisation

Tamby