Image default
Bien-être

Test de la phosphatase alcaline (PAL) : définition, cause, symptômes, traitement

Un test de la phosphatase alcaline (test PAL) mesure la quantité d’une enzyme, appelée phosphatase alcaline, dans votre système sanguin. Une simple prise de sang suffit pour le réaliser, et il est souvent prescrit en conjonction avec d’autres analyses sanguines.

Des taux anormaux de PAL dans le sang indiquent le plus souvent un problème du foie et/ou des os. Cependant ils peuvent aussi révéler la malnutrition, des tumeurs rénales ou une infection grave. Le taux normal de PAL varie d’une personne à l’autre en fonction de son âge, type sanguin et sexe.

Phosphatase alcaline

Phosphatase alcaline

Il s’agit d’une enzyme qui se trouve dans le système sanguin. La PAL aide à décomposer les protéines dans le corps, et elle existe sous différentes formes qui dépendent de son origine. Elle est essentiellement produite dans le foie, mais une certaine quantité l’est aussi dans les os, les intestins et les reins. Chez les femmes enceintes, la PAL est fabriquée dans le placenta.

Utilisation

Un test PAL peut être réalisé pour déterminer si votre foie fonctionne bien ou pour identifier des problèmes au niveau des os.

Foie

La vérification des taux de PAL dans le sang est incluse régulièrement dans les tests de la fonction hépatique pour déterminer si le foie est malade ou endommagé. Des symptômes tels que la jaunisse (jaunissement de la peau et des yeux), des douleurs abdominales et de la nausée peuvent indiquer que vous avez des problèmes de foie ou de vésicule biliaire.

Le test PAL peut aider à identifier des pathologies telles que :

  • l’hépatite (inflammation ou infection du foie)
  • la cirrhose (cicatrisation du foie)
  • la cholécystite (inflammation de la vésicule biliaire)
  • le blocage des canaux biliaires (par un calcul biliaire, de l’inflammation ou un cancer)

Vous aurez peut-être aussi besoin d’un test PAL si vous prenez un médicament ayant le potentiel d’endommager le foie, comme l’acétaminophène (Tylenol). Le dosage de la PAL est une façon de détecter ces lésions.

Os

Le test PAL peut aider à diagnostiquer des problèmes osseux tels que :

  • le rachitisme : affaiblissement des os dû à une carence en calcium, phosphate ou vitamine D
  • l’ostéomalacie : amollissement des os dû à une carence en vitamine D ou à l’incapacité du corps à décomposer cette vitamine correctement
  • la maladie de Paget : pathologie entraînant de graves problèmes de destruction et de reconstruction des os.

Le test PAL peut aussi aider à déterminer une carence en vitamine D, la présence de tumeurs ou une croissance osseuse inhabituelle. Il peut également servir à vérifier le progrès des traitements pour toutes les maladies ci-dessus.

Préparation

Il est habituel de faire une prise de sang pour un test PAL, et vous n’aurez probablement pas de préparation spéciale à observer. Si le test est sans résultats nets, votre médecin pourra prescrire un test de suivi. Dans ce cas, on vous demandera probablement de jeuner pendant 10 heures avant le test.

L’absorption de nourriture peut affecter votre taux de PAL. Certains médicaments peuvent aussi le modifier, par conséquent, n’oubliez pas de dire à votre médecin si vous prenez des médicaments.

Interventions

Pour un test PAL, un membre du personnel médical devra faire une prise de sang dans votre bras. Cela aura lieu dans le cabinet de votre médecin ou dans un laboratoire clinique. Le médecin ou l’infirmier nettoiera la peau dans le creux de votre coude avec un antiseptique et appliquera une bande élastique pour permettre au sang de remplir la veine. Il introduira ensuite une aiguille dans la veine pour attirer le sang dans un petit tube. Le processus est rapide et cause peu de douleur ou d’inconfort.

Risques

Il existe très peu de risques associés à une prise de sang. Vous aurez peut-être quelques contusions autour du site de ponction, mais il est possible de les éviter en mettant de la pression sur la plaie. Dans de rares cas, une phlébite (inflammation de la veine) peut se développer. Si cette complication se produit, appliquez une compresse chaude jusqu’à ce que le gonflement diminue. Informez votre médecin avant la prise de sang si vous avez des troubles de la coagulation.

Résultats

Quand les résultats de votre test PAL arriveront, le médecin en parlera avec vous et vous dira quoi faire. Selon Cigna, les taux normaux chez l’adulte sont entre 25 et 100 unités de PAL par litre de sang. La valeur normale pour un enfant peut aller jusqu’à 350 unités par litre (Cigna, 2010). Chez les femmes enceintes, la valeur peut augmenter à cause de la PAL produite dans le placenta.

Niveaux élevés

Des niveaux de PAL dans le sang supérieurs à la normale peuvent indiquer un problème avec votre foie. Il pourrait s’agir d’une hépatite (infection), d’une cirrhose (cicatrisation), d’un cancer du foie, d’un calcul biliaire ou d’un blocage des canaux biliaires.

Des niveaux élevés peuvent aussi indiquer un problème osseux, notamment le rachitisme, la maladie de Paget, un cancer de l’os ou une glande parathyroïde hyperactive. Dans des cas plus rares, de hauts niveaux de PAL peuvent indiquer une insuffisance cardiaque, un cancer du rein, la mononucléose ou une infection sanguine.

Niveaux bas

Il est rare d’avoir des niveaux de PAL dans le sang inférieurs à la normale, mais ils peuvent indiquer une malnutrition pouvant provenir d’une maladie cœliaque (intolérance au gluten) ou d’une carence en vitamines et en minéraux.

A lire aussi

Tapis d’eau bébé : un jouet d’éveil très intéressant

Irene

La qualité de vie au service de la performance en entreprise

Tamby

Bien-être : Les bienfaits d’une thérapie énergétique par magnétisme

Irene

Les secrets pour avoir des cheveux en bonne santé

Irene

Quel est le meilleur hygromètre numérique à utiliser ?

Irene

Les vertus de l’Améthyse

sophie