Image default
Santé

Difficultés de déglutition : définition, cause, symptômes, traitement

La difficulté à avaler, ou difficulté à déglutir (de déglutition), est une incapacité à absorber les aliments et les liquides avec aisance. Les personnes ayant des difficultés de déglutition sont susceptibles de s’étouffer avec leurs aliments ou leurs boissons au moment d’avaler. Les difficultés de déglutition sont également désignées par le terme médical de dysphagie . Ce symptôme ne signale pas nécessairement une pathologie. Les difficultés de déglutition peuvent s’avérer temporaires et disparaître de soi.

Causes

Les troubles de déglutition peuvent provenir d’une obstruction de la gorge (des aliments bloqués, une gorge enflée, ou d’autres pathologies susceptibles de provoquer une inflammation de l’œsophage).

Une langue enflée ou un œdème de l’œsophage peuvent également être à l’origine des difficultés de déglutition.

Autres causes des difficultés de déglutition :

  • sécheresse de gorge ;
  • réaction allergique ;
  • langue enflée ;
  • amygdales enflées ;
  • maladie du reflux gastroœsophagien.

Selon la clinique Mayo, 50 paires de muscles et de nerfs sont sollicités dans le cadre du processus de déglutition (Mayo, 2011). En d’autres termes, les dysfonctionnements peuvent être dus à une multitude de facteurs responsables des difficultés de déglutition.

Types

Les difficultés de déglutition s’inscrivent en trois classes : œsophagienne, oropharyngée et inconnue.

Œsophagienne

La dysphagie œsophagienne est la sensation d’avoir quelque chose de coincé dans la gorge. Cette condition peut être due à :

  • des spasmes dans la partie inférieure de l’œsophage (spasmes diffus ou incapacité du sphincter œsophagien à se détendre) ;
  • étroitesse de la partie inférieure de l’œsophage (due à un rétrécissement intermittent de l’anneau œsophagien) ;
  • rétrécissement de l’œsophage dû à des excroissances ou tissus cicatriciels ;
  • corps étrangers logés dans l’œsophage ou dans la gorge ;
  • gonflement ou rétrécissement de l’œsophage dû à une inflammation ou à un reflux gastro-œsophagien ;
  • présence de tissus cicatriciels dans l’oesophage (due à une inflammation chronique ou à un traitement postérieur à une radiothérapie).

Oropharyngée

La dysphagie oropharyngée est due à des troubles nerveux et musculaires dans la gorge provoquant un affaiblissement musculaire. La personne a du mal à avaler sans s’étouffer ou s’étrangler. Les causes de la dysphagie oropharyngée sont des conditions affectant essentiellement le système nerveux :

  • la sclérose en plaques ;
  • maladie de Parkinson ;
  • lésions nerveuses dues à une intervention chirurgicale ou à une radiothérapie ;
  • Syndrome de post-poliomyélite

La dysphagie oropharyngée peut également être due à un cancer de l’œsophage, ou à une obstruction de la partie supérieure de l’œsophage ou du pharynx, ou encore à des poches dans le pharynx qui recueillent les aliments.

Identification

Identification

Si vous pensez avoir des problèmes pour avaler, certains symptômes sont susceptibles d’accompagner ces difficultés de déglutition.

et notamment :

  • bave
  • une voix rauque ;
  • la sensation d’avoir quelque chose de coincé dans la gorge ;
  • des régurgitations ;
  • une perte de poids inexpliquée.
  • des brûlures d’estomac ;
  • vous toussez ou vous étranglez au moment d’avaler ;
  • une douleur à la déglutition.

Ces sensations peuvent entraîner une perte d’appétit, la personne évitant de s’alimenter et sautant éventuellement des repas.

Les enfants ayant des difficultés à avaler ce qu’ils mangent vont éventuellement :

  • refuser de consommer certains aliments ;
  • laisser s’écouler les aliments ou liquides de leur bouche ;
  • régurgiter au cours des repas ;
  • avoir du mal à respirer pendant qu’ils mangent ;
  • perdre du poids sans explication.

Diagnostic

Consultez votre médecin sur vos symptômes, ainsi que sur le moment de leur apparition. Votre médecin va procéder à un examen physique et observer les amygdales afin de repérer d’éventuelles anomalies ou enflures.

Des examens plus spécialisés pourront s’avérer nécessaires pour repérer la cause exacte.

Radiographie au baryum

La radiographie après lavement au sulfate de baryum (également désignée lavement baryté) est fréquemment utilisée pour procéder à un examen de l’intérieur de l’œsophage et repérer d’éventuelles anomalies ou blocages. Lors de cet examen, vous allez avaler un liquide ou comprimé contenant une teinture qui apparaît à la radiographie de l’abdomen. Le médecin va observer l’image radiographique tandis que vous avalez le liquide ou le comprimé afin d’observer le fonctionnement musculaire dans la gorge. Il sera ainsi plus facile de repérer d’éventuelles faiblesses ou anomalies.

Endoscopie

Une endoscopie sera éventuellement utilisée pour observer toutes les zones de l’œsophage. Lors de cet examen, le médecin va insérer un tube flexible très mince muni d’une caméra dans l’œsophage. Le médecin est ainsi en mesure d’observer cet organe en détail.

Manométrie

Il pourra être fait appel à un autre examen invasif dit de manométrie pour observer l’intérieur de la gorge. De manière plus spécifique, cet examen vérifie la pression des muscles de la gorge lorsque vous avalez. Le médecin va insérer un tube dans l’œsophage afin de mesurer la pression des muscles lorsqu’ils se contractent.

Traitement

Les difficultés de déglutition peuvent s’améliorer de soi sans aucun traitement.

Cependant, en cas de persistance des difficultés à avaler, il existe un risque de malnutrition et de déshydratation (en particulier chez les très jeunes et les seniors), ainsi que des infections des voies respiratoires et des pneumonies de déglutition récurrentes. Toutes ces complications sont graves et constituent une menace pour la vie du patient. Elles doivent faire l’objet d’un traitement définitif.

Si les symptômes sont légers et intermittents, le médecin pourra vous montrer des exercices qui vont renforcer les muscles de la gorge. Il ou elle pourra également vous enseigner des techniques de déglutition qui vont vous aider à avaler sans vous étrangler.

Si les problèmes de déglutition proviennent d’un rétrécissement de l’œsophage, une intervention dite de dilatation pourra être pratiquée pour élargir cet organe. Au cours de cette intervention, un petit ballonnet est placé dans l’œsophage pour l’élargir. Ce ballonnet est ensuite retiré.

En cas de présence d’excroissances anormales dans l’œsophage, une intervention chirurgicale pourra s’avérer nécessaire pour procéder à une ablation. Une ablation chirurgicale des tissus cicatriciels pourra également s’avérer nécessaire.

En cas de reflux gastro-œsophagien ou d’ulcères, des médicaments sur ordonnance vous seront prescrits pour les traiter.

Dans les cas les plus graves, vous serez éventuellement admis(e) à l’hôpital et alimenté(e) par transfusion. Ce tube spécial accède directement à l’estomac après avoir contourné l’œsophage. Il sera éventuellement nécessaire d’adopter un régime liquide jusqu’à l’amélioration des problèmes de déglutition. Cette précaution permet d’éviter déshydratation et malnutrition.

A lire aussi

Rétrécissement de l’urètre : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Tremblement essentiel : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

La restauration dentaire

sophie

Zona : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Obstruction du col vésical : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Prééclampsie : définition, cause, symptômes, traitement

Irene