Image default
Santé

Électromyographie : définition, cause, symptômes, traitement

L’électromyographie (EMG) est un outil de diagnostic qui permet d’évaluer les problèmes musculaires ou nerveux. Elle utilise des électrodes placées à la surface de la peau pour évaluer la capacité des neurones moteurs (les cellules nerveuses qui contrôlent les muscles) à transmettre des signaux électriques. Elle utilise également des électrodes aiguilles pour évaluer l’activité musculaire au repos et en contraction.

L’électromyographie peut aussi être appelée un électrodiagnostic.

Utilisation

Selon le centre médical Cedars-Sinai, une EMG est un outil utile pour trouver la ou les causes de certains symptômes. Exemples de symptômes pouvant requérir une EMG :

  • picotements
  • faiblesse musculaire
  • engourdissement
  • douleurs ou crampes musculaires
  • paralysie
  • contractions musculaires involontaires

Plusieurs maladies peuvent provoquer ces symptômes, notamment :

  • troubles musculaires, comme la dystrophie musculaire
  • troubles affectant la capacité des neurones moteurs à communiquer avec les muscles, comme la myasthénie grave
  • troubles des nerfs périphériques, comme le syndrome du canal carpien, qui affecte les nerfs extérieurs à la moelle épinière
  • troubles des nerfs, comme la sclérose latérale amyotrophique (SLA), également appelée maladie de Lou Gehrig

Préparation

Si vous portez un stimulateur cardiaque ou un défibrillateur implantable, ou si vous souffrez d’un phénomène hémorragique ou d’un lymphœdème, vous ne pourrez peut-être pas bénéficier d’une EMG.

De plus, il est important de prévenir le médecin avant l’examen si vous prenez des anticoagulants ou d’autres médicaments, ou si vous souffrez d’autres maladies.

Si vous pouvez bénéficier d’une EMG, vous devez vous y préparer de la façon suivante :

  • Ne fumez pas au moins trois heures avant l’examen.
  • Prenez un bain ou une douche pour retirer toute huile de votre peau, et ne mettez aucune crème ou lotion après vous être lavé.
  • Portez des vêtements confortables qui ne bloquent pas l’accès à la partie du corps que le médecin va tester. On pourra également vous demander de revêtir une blouse d’hôpital.

Votre praticien

Votre praticien

Récemment, aux États-Unis, des prestataires de soins de santé autres que des médecins agréés ont demandé le droit de réaliser des EMG.

Cependant, l’AAN, l’Académie américaine de neurologie, a fait une déclaration selon laquelle seuls des médecins devraient pouvoir réaliser des examens intrusifs et complexes qui sont essentiellement des examens de diagnostic comme l’EMG.

Selon l’AAN, les EMG dépendent beaucoup des observations de la personne qui réalise l’examen. Pour réduire le risque d’erreurs de diagnostic, seuls des médecins formés dans le domaine des maladies neuromusculaires devraient réaliser une EMG.

Interventions

L’EMG se déroule généralement en deux parties :

  • une étude de conduction nerveuse, qui utilise des électrodes collées à la peau pour évaluer les neurones moteurs
  • un examen par électrode aiguille, qui utilise une petite aiguille insérée dans les muscles pour évaluer leur activité électrique

Pendant l’EMG, vous serez allongé sur une table d’examen ou étendu confortablement sur une chaise inclinable. Le médecin peut vous demander d’adopter différentes positions pendant l’examen.

Certains patients font état de douleur et d’inconfort pendant une EMG. Si, à un moment quelconque, l’examen devient trop pénible, vous pouvez demander au médecin de faire une pause.

La procédure entière devrait prendre de 30 à 60 minutes.

Étude de conduction nerveuse

Pendant cette partie de l’intervention, le médecin appliquera plusieurs petites électrodes sur la surface de votre peau. Cela permettra d’évaluer dans quelle mesure vos neurones moteurs communiquent avec vos muscles. Les électrodes transmettent des stimulus électriques aux nerfs, et les données sont transférées sous forme d’ondes sur un petit ordinateur.

Vous pourrez ressentir une sensation de picotement ou de contraction pendant cette portion de l’examen. Une fois l’examen terminé, les électrodes sont retirées.

Examen par électrode aiguille

Ensuite, le médecin stérilisera des parties spécifiques de votre corps et y insérera une petite aiguille fine. Vous pourrez ressentir un léger inconfort ou une légère douleur pendant l’insertion de l’aiguille.

Les électrodes aiguilles évaluent l’activité électrique de vos muscles au repos et en état de contraction. L’ordinateur représente cette activité électrique sous forme visuelle (ondes) et auditive (petits bruits secs).

Une fois l’examen terminé, l’électrode aiguille est retirée.

Risques

Une EMG comporte peu de risques. Certains patients peuvent ressentir une certaine douleur dans les parties mises à l’épreuve. Elle peut durer quelques jours et être soulagée par des antidouleurs en vente libre.

Certains patients font également état de picotements, de contusions et de gonflement aux sites d’insertion des aiguilles. Bien que le risque d’infection soit faible, vous devez informer le médecin si le gonflement ou la douleur empire.

Suivi

Le médecin peut immédiatement passer en revue les résultats de l’examen avec vous. Ou, si un autre médecin a prescrit l’examen, vous pourrez prendre connaissance des résultats lors d’une visite de suivi.

Le médecin vous parlera alors de tout autre test ou traitement supplémentaire qui pourrait s’avérer nécessaire.

A lire aussi

Comment traiter l’ostéogenèse imparfaite ?

Odile

Comment faire le bon choix de ses appareils auditifs ?

administrateur

Les allergies alimentaires courantes : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Assurance complémentaire santé : comment réduire son coût ?

Claude

Prostatite aigüe : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Angiographie pulmonaire : définition, cause, symptômes, traitement

Irene