Image default
Santé

La lipasémie : définition, cause, symptômes, traitement

La lipase est une enzyme sécrétée par le pancréas. Lorsque des aliments sont ingérés, la lipase est libérée dans le tube digestif afin de contribuer à la décomposition des graisses. La lipase contribue également à augmenter la perméabilité cellulaire. La perméabilité cellulaire permet aux nutriments essentiels et aux déchets de circuler à travers la paroi cellulaire. Les nutriments nourrissent les cellules.

Bien que certains niveaux de lipase soient nécessaires au fonctionnement normal du système digestif et cellulaire, un taux croissant de l’enzyme dans le sang peut révéler la présence de certaines maladies.

La lipasémie est utilisée pour mesurer le taux de lipase dans l’organisme. Dans de nombreux cas, la lipasémie sera prescrite parallèlement à une amylasémie. Une amylasémie permet de diagnostiquer des maladies du pancréas. Les résultats de ces analyses sont généralement utilisés pour diagnostiquer et surveiller une pathologie spécifique telle que :

  • une pancréatite aiguë
  • une pancréatite chronique
  • la maladie cœliaque
  • la maladie de Crohn
  • une mucoviscidose
  • un cancer du pancréas

Objet

En général, une lipasémie est prescrite lorsqu’une des maladies citées ci-dessus est identifiée. L’augmentation du taux de lipase peut être le signe de l’aggravation d’une maladie. Un médecin pourra également faire appel à cet examen afin d’évaluer l’efficacité d’un traitement. En cas de pancréatite, le traitement est supposé devoir réduire le taux de lipase. La lipasémie permettra au médecin de surveiller l’efficacité et les résultats d’un traitement.

Si la lipasémie peut être utilisée pour surveiller certaines maladies, elle peut également être utilisée pour établir un diagnostic. Le médecin peut prescire l’examen en cas de présentation de symptômes cliniques liés à des troubles pancréatiques. Ces derniers peuvent être :

  • des douleurs abdominales intenses ou des maux de dos
  • de la fièvre
  • une perte d’appétit
  • des nausées

La lipasémie est employée simultanément à d’autres examens sanguins incluant l’amylasémie, et elle peut être utilisée afin de confirmer un diagnostic lié à des problèmes pancréatiques.

Préparation

Il sera nécessaire de jeûner pendant huit heures avant l’examen. Cela se traduit généralement pas une interdiction de manger ou boire, sauf de l’eau, après minuit la veille de l’examen.

En outre, il pourra être nécessaire d’interrompre certains traitements médicamenteux ou suppléments à base de plantes avant l’examen. Ces médicaments peuvent interférer avec les résultats de l’examen. Il est donc nécessaire d’évoquer avec son médecin toute prise médicamenteuse en cours. Toutefois, il ne faudra pas interrompre un traitement avant d’avoir vu un médecin.

Médicaments communs susceptibles d’affecter les résultats de la lipasémie :

  • les pilules contraceptives
  • la codéine
  • la morphine
  • les diurétiques thiazidiques

Interventions

La lipasémie est réalisée sur un prélèvement sanguin effectué par le biais d’une prise de sang traditionnelle. L’échantillon sanguin est généralement prélevé depuis le bras par une infirmière ou un médecin en milieu clinique. Le sang sera recueilli dans un tube et sera envoyé à un laboratoire pour être analysé.

Une fois les résultats revenus du laboratoire, le médecin sera en mesure d’expliquer les résultats au patient et de lui en indiquer leur signification.

Risques

Les patients faisant l’objet de l’examen peuvent éprouver une certaine gêne lorsque l’échantillon sanguin est prélevé. Les piqûres d’aiguilles peuvent provoquer des douleurs au niveau de la zone de prélèvement au cours du test. Après l’examen, les patients peuvent ressentir des douleurs ou des élancements sur la zone de prélèvement. Des ecchymoses peuvent également faire leur apparition après l’examen.

Les risques liés à la lipasémie sont minimes. Ces risques sont communs à tous les examens sanguins. Risques potentiels de l’examen :

  • des difficultés à prélever un échantillon, nécessitant plusieurs piqûres
  • des saignements excessifs au niveau de la zone de prélèvement
  • un évanouissement consécutif à une perte de sang
  • une accumulation de sang sous la peau, appelée hématome
  • le développement d’une infection au niveau de la peau percée par l’aiguille

Résultats

Les résultats de la lipasémie diffèrent d’un laboratoire à l’autre. Le taux normal de lipase se situe généralement en dessous de 160 unités par litre (UI/L). Selon la maladie affectant le patient, des valeurs élevées comme 200 UI/L peuvent être considérées comme normales. Chaque résultat individuel ainsi que les résultats d’autres examens devront faire l’objet d’une discussion avec un médecin.

Si les résultats de la lipasémie indiquent un chiffre supérieur au taux normal, cela peut traduire l’existence d’une anomalie qui fait obstruction au flux de lipase depuis le pancréas. Exemples d’anomalies :

  • des calculs biliaires
  • une occlusion intestinale
  • la maladie cœliaque
  • une cholécystite
  • un ulcère
  • une gastro-entérite
  • une pancréatite
  • un cancer du pancréas

Des lipasémies indiquant de façon constante des taux de lipase faibles (en dessous de 110 UI/L) peuvent indiquer la présence d’autres anomalies touchant le pancréas. Plus particulièrement, un taux de lipasie décroissant peut indiquer la présence d’une fibrose kystique.

Bien que la lipasémie puisse fournir des informations précieuses sur l’état de santé du patient, elle est généralement utilisée dans le cadre d’examens de santé plus complets.

A lire aussi

Dosage de la parathormone (PTH) : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Reflux acide chez les enfants et les ados : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Examen de l’azote uréique sanguin (AUS) : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Analyse du facteur VIII : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Varices : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Mouvements incontrôlables ou involontaires : définition, cause, symptômes, traitement

Irene