Image default
Santé

Grippe aviaire : définition, cause, symptômes, traitement

La grippe aviaire, parfois appelée influenza aviaire, est une infection virale qui affecte les oiseaux, mais aussi les humains et d’autres animaux. Cependant, la plupart des formes du virus se limitent aux oiseaux.

Le H5N1 est la forme de grippe aviaire la plus commune. Elle est mortelle pour les oiseaux mais peut aisément affecter les humains et d’autres animaux qui entrent en contact avec un porteur. Selon les CDC (Centres américains pour le contrôle et la prévention des maladies), le H5N1 a initialement été découvert chez l’humain en 1997, et il s’est avéré mortel pour près de 60 % des patients infectés. Le H5N1 est une souche de grippe aviaire mortelle qui continue à se répandre dans les élevages de volailles en Égypte ainsi que dans certaines régions d’Asie (CDC, 2010)

Jusqu’à présent, on n’a pas observé la propagation du virus entre humains. Cependant, certains experts s’inquiètent que le H5N1 puisse poser un risque de pandémie chez l’humain.

Symptômes

Si vous présentez certains des symptômes classiques suivants de la grippe, il est possible que vous souffriez de la grippe H5N1 :

  • toux
  • diarrhée
  • troubles respiratoires
  • fièvre (température supérieure à 38o)
  • maux de tête
  • douleurs musculaires
  • malaise
  • écoulement nasal
  • mal de gorge

Si vous avez été exposé à la grippe aviaire, vous devriez en informer le personnel soignant avant d’arriver à l’hôpital ou au cabinet médical. En prévenant le personnel médical, vous lui permettrez de prendre des précautions pour se protéger et protéger d’autres patients avant de s’occuper de vous.

Causes

Bien qu’il existe plusieurs types de grippe aviaire, le H5N1 était le premier virus d’influenza aviaire à infecter des humains. Le NCBI (Centre national américain pour l’information biotechnologique) indique que la première infection s’est produite à Hong Kong en 1997. L’éclosion de l’épidémie était liée à la manipulation de volailles infectées. (NCBI, 2011)

Le H5N1 survient naturellement chez les oiseaux aquatiques sauvages, mais il peut se répandre facilement chez les volailles domestiques. La maladie est transmise aux humains par contact avec des excréments, des sécrétions nasales ou des sécrétions de la bouche ou des yeux d’oiseaux infectés.

La consommation de volailles infectées bien cuites ou d’œufs bien cuits provenant d’animaux infectés ne transmet pas la grippe aviaire, mais il faut éviter totalement les œufs dont le jaune est coulant. La viande est considérée sans danger quand elle est cuite à une température interne de 74o.

Risques

Le H5N1 a la capacité de survivre pendant de longues périodes. Les oiseaux infectés par le H5N1 continuent de diffuser le virus dans leurs excréments et leur salive pendant jusqu’à 10 jours. L’infection peut se répandre en touchant des surfaces contaminées.

Il est possible que vous couriez un plus grand risque de contracter le H5N1 si vous êtes :

  • éleveur de volaille
  • voyageur de passage dans les régions touchées
  • exposé à des oiseaux infectés
  • quelqu’un qui mange de la volaille ou des œufs pas assez cuits
  • membre du corps médical s’occupant de patients infectés
  • membre d’un ménage qui comprend des personnes infectées

Diagnostic

La FDA (administration américaine chargée des aliments et des médicaments) a approuvé un test pour identifier la grippe aviaire aux États-Unis. Ce test détecte la grippe A/H5 (souche asiatique) au moyen d’une technologie RT-PCR en temps réel et d’un ensemble de sondes. Il fournit des résultats préliminaires en seulement quatre heures. Malheureusement, il n’est pas largement disponible.

Le médecin peut aussi réaliser les tests suivants pour détecter la présence du virus responsable de la grippe aviaire :

  • numération avec formule leucocytaire
  • auscultation (pour détecter des bruits respiratoires anormaux)
  • culture naso-pharyngienne
  • radiographie pulmonaire

Des tests supplémentaires peuvent être réalisés pour évaluer le fonctionnement du cœur, des reins et du foie.

Traitement

Différents types de grippe aviaire peuvent causer différents symptômes. Par conséquent, les traitements peuvent varier.

Dans la plupart des cas, un traitement par médicaments antiviraux tels qu’oseltamivir ou zanamivir peut aider à réduire la gravité de la maladie. Cependant, le médicament doit être administré dans les 48 heures suivant l’apparition des premiers symptômes. Les membres de votre foyer, même s’ils ne sont pas malades, se verront peut-être aussi prescrire du Tamiflu comme mesure préventive.

Le virus qui provoque la forme humaine de la grippe semble avoir développé une résistance aux deux formes les plus communes de médicaments antiviraux : l’amantadine et la rimantadine. Ces médicaments ne doivent pas être utilisés pour traiter la maladie.

Si vous développez une infection grave, vous serez peut-être placé sur un respirateur médical.

De plus, si vous êtes infecté, vous serez mis en isolement pour éviter de contaminer d’autres patients.

Pronostic

Le pronostic en cas d’infection par la grippe aviaire dépend de la gravité de l’infection et du type de virus responsable. Le H5N1 a un taux de mortalité élevé, mais ce n’est pas le cas pour d’autres types de virus.

Quelques complications potentielles :

  • septicémie (une réaction inflammatoire aux bactéries et autres microbes qui est potentiellement mortelle)
  • pneumonie
  • défaillance d’organe
  • insuffisance respiratoire aiguë

Vous devez appeler le médecin si vous développez des symptômes de la grippe dans les 10 jours après avoir manipulé des oiseaux infectés ou voyagé dans des régions touchées par une épidémie de grippe aviaire.

Prévention

Le médecin peut recommander que vous vous fassiez vacciner contre la grippe pour que vous n’attrapiez pas en plus une souche de grippe humaine. Si vous développiez la grippe aviaire et la grippe humaine en même temps, cela pourrait créer une forme nouvelle et potentiellement mortelle de la maladie.

Les CDC n’ont pas recommandé de s’abstenir de voyager dans des pays affectés par le H5N1. Cependant, vous pouvez minimiser vos risques en:

  • évitant les marchés en plein air
  • évitant le contact avec des oiseaux infectés, et
  • évitant la volaille pas assez cuite
  • Adoptez une bonne hygiène et lavez-vous les mains régulièrement

La FDA a approuvé un vaccin contre la grippe aviaire, mais il n’est actuellement pas à la disposition du public. Les experts recommandent l’utilisation du vaccin en cas de début de propagation du H5N1 entre humains.

A lire aussi

Douleur pénienne : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Comédons : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Analyse de la densité minérale osseuse : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

C’est dans la tête : hématome sous-dural chronique : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Maladie rénale chronique : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Hypoglycémie (abaissement excessif du taux de sucre dans le sang) : définition, cause, symptômes, traitement

Irene