Image default
Finance

Les dispositifs de défiscalisation immobilière

Aujourd’hui plus que jamais, l’investissement locatif ne cesse de grandir en rentabilité. C’est un domaine hautement lucratif en raison des procédures mises en place par le gouvernement pour en favoriser l’avancée. Ces procédures ne sont autres que les dispositifs de défiscalisations. Des méthodes conçues afin de favoriser toutes personnes voulant investir dans l’immobilier. Découvrez dans cet article quelques dispositifs du marché immobilier.

Dispositif de Pinel

Le dispositif de Pinel est l’une des principales mesures mises en place par le gouvernement pour ce qui touche à la défiscalisation immobilière. Elle a été mise en place afin d’encourager l’investissement immobilier neuf. En échange, l’investisseur ayant mis en location son bien durant une période allant de 6 ans à 12 ans par exemple, dispose d’une contrepartie profitable sur le prix de revient du bien.

Cette contrepartie est comprise entre 12 %, 18 % et 21 %, soit environ 2 % par an jusqu’à 9 ans, en plus 1 % jusqu’à la 12ᵉ année. Dans cette optique, un bien immobilier avec une valeur de 100 000 euros équivaut à une économie d’impôts de 2000 euros par an, et ce, pendant 9 ans. Cependant, pour bénéficier des effets de ce dispositif, certaines conditions doivent être remplies. À ce sujet, votre investissement dans l’immobilier du neuf ne doit pas excéder les 300 000 euros et le patrimoine doit se situer dans des zones géographiques bien précises.

Dispositif Malraux

Vous êtes un particulier et souhaitez investir dans les vieux patrimoines immobiliers ? Ce dispositif est spécialement conçu pour vous afin de vous permettre d’investir dans les bâtiments anciens et réhabilités. Cette procédure de défiscalisation a pour but de vous aider à récupérer 22 % ou 30 % du montant dépensé dans la rénovation du bâtiment. Vous devez vous situer dans une limite de dépenses de 100 000 euros par an, et ce, sur un maximum de 4 ans.

Ainsi, si vous acquérez un bien ancien avec une enveloppe de travaux de 100 000 euros sur 2 ans, vous disposerez d’une économie d’impôts de 15 000 euros par année de travaux. Aussi, pour être éligible au dispositif de Malraux, le bien immobilier doit se trouver sur un site patrimonial remarquable disposant d’un PVAP ou d’un PSMV.

Table de matières

A lire aussi

Pourquoi investir dans l’Or ?

Emmanuel

Logiciel de gestion de trésorerie : les critères de choix

sophie

Gestion des dépenses professionnelles des salariés : comment mieux la gérer ?

administrateur

Avantages et limites d’une société offshore : 3 choses à savoir

administrateur

Guide pour choisir le bon Contrat PER : Plongée dans l’univers des Plans d’Épargne Retraite

administrateur

2 bonnes raisons de vouloir à tout prix créé un compte bancaire

Irene