Image default
Santé

Rétrécissement de l’urètre : définition, cause, symptômes, traitement

Un rétrécissement de l’urètre est une condition médicale affectant principalement les hommes. Selon les instituts nationaux américains de la santé (National Institutes of Health, NIH), très peu de femmes sont atteintes de rétrécissement de l’urètre. Très peu de personnes naissent en outre avec cette condition (NIH).

Le rétrécissement de l’urètre survient spécifiquement dans l’urètre. L’urètre est un canal qui permet l’écoulement de l’urine à partir de la vessie jusqu’à l’extérieur du corps.

Chez les garçons et les hommes en bonne santé, l’urètre est suffisamment large pour permettre à l’urine de s’écouler librement. La diminution du diamètre du canal urétral s’appelle un rétrécissement de l’urètre. Le flux d’urine peut en être légèrement ou fortement réduit.

Causes

Un rétrécissement de l’urètre implique une resserrement de l’urètre, qui est, la plupart du temps, causée par une inflammation ou la présence de tissu cicatriciel. La formation de tissu cicatriciel peut être le résultat de multiples facteurs. Le risque de rétrécissement de l’urètre est plus élevé chez les garçons ayant subi une chirurgie correctrice de l’hypospadias (procédure destinée à réparer une insuffisance de développement urétral) et les hommes ayant reçu un implant pénien.

Selon le centre d’urologie reconstructrice (Center for Reconstructive Urology), les blessures d’enjambement sont souvent à l’origine d’un rétrécissement de l’urètre. Une blessure de ce type peut survenir à l’occasion d’une chute sur un montant de vélo ou d’un choc dans une région proche du scrotum.

Au nombre des causes spécifiques figurent les fractures pelviennes, l’insertion d’un cathéter, des radiations ou une chirurgie de la prostate (Center for Reconstructive Urology).

Plus rarement, une tumeur située à proximité de l’urètre, une infection des voies urinaires non traitée et une infection gonorrhéenne transmise sexuellement peuvent être à l’origine d’un rétrécissement de l’urètre.

Risques

Le risque de rétrécissement de l’urètre est plus élevé pour certains segments de la population masculine. Il s’agit notamment des hommes :

  • ayant contracté une ou plusieurs MST ;
  • utilisant un cathéter (tube mince et flexible inséré dans le corps pour drainer l’urine contenue dans la vessie) ;
  • ayant contracté une urétrite (une irritation et un gonflement de l’urètre) ;
  • une dilatation de la prostate.

Symptômes

Un rétrécissement de l’urètre peut être cause de multiples symptômes, dont le degré de gravité va de bénin à grave. Au nombre des signes de rétrécissement de l’urètre figurent :

  • un flux d’urine faible ou une réduction du volume d’urine ;
  • un besoin fréquent et urgent d’uriner ;
  • une sensation de brûlure lors des mictions ;
  • l’impossibilité de contrôler les mictions (incontinence) ;
  • des douleurs pelviennes ou du bas-ventre ;
  • des écoulements urétraux ;
  • un gonflement du pénis ;
  • la présence de sang dans le sperme et/ou l’urine ;
  • une urine foncée ;
  • l’incapacité à uriner (cas les plus graves).

Diagnostic

Pour diagnostiquer un rétrécissement de l’urètre, un médecin peut employer n’importe laquelle des approches suivantes, voire toutes.

Examen de vos symptômes et antécédents médicaux

Vous pouvez signaler les symptômes mentionnés ci-dessus. Un médecin peut vous interroger sur les maladies que vous avez eues et les procédures médicales que vous avez subies afin d’identifier l’existence d’un ou plusieurs facteurs de risque.

Examen physique

Un simple examen physique de la région pénienne peut aider le médecin à identifier les signes indiquant la présence d’un rétrécissement de l’urètre. Ainsi, le médecin sera-t-il en mesure d’observer immédiatement une rougeur et d’identifier les régions durcies ou enflées.

Tests

Pour un diagnostic définitif de rétrécissement de l’urètre, le médecin peut également décider de procéder à un ou plusieurs des tests suivants :

  • mesure du débit lors de la miction ;
  • analyse des propriétés physico-chimiques de l’urine afin d’identifier la présence potentielle d’une bactérie ;
  • cystoscopie (insertion dans le corps d’un tube mince doté, à son extrémité, d’une caméra, afin de voir l’intérieur de la vessie et de l’urètre ;
  • mesure de la taille de l’ouverture de l’urètre ;
  • tests de dépistage de la chlamydia et gonorrhée ;

Méthodes de traitement du rétrécissement de l’urètre | Traitement

Utilisation d’un dilatateur

Le premier mode de traitement consiste à élargir l’urètre au moyen d’un instrument médical du nom de dilatateur. Dans cette procédure ambulatoire, un médecin fait passer un petit fil dans l’urètre, puis dans la vessie. Des dilatateurs d’un diamètre de plus en plus important seront progressivement employés pour accroître le diamètre de l’urètre. La mise en place permanente d’un cathéter constitue également une option chirurgicale valide. Elle est cependant réservée aux cas graves et comporte des risques tels qu’une irritation de la vessie ou une infection des voies urinaires.

Chirurgie

La chirurgie est également une option. Dans les cas de rétrécissement de l’urètre les plus graves, une urétroplastie ouverte peut être réalisée. Elle implique l’ablation du tissu affecté puis une reconstruction de l’urètre. Les résultats varient en fonction de la taille du rétrécissement.

Détournement du flux d’urine

Lorsque les approches ci-dessus ne sont pas viables, le flux d’urine peut être détourné et drainé grâce à la mise en place d’un cathéter dans l’abdomen. Ce type d’intervention est néanmoins très rare et considéré comme la solution de dernier ressort.

Pronostic

Dans de nombreux cas, le résultat du traitement d’un rétrécissement de l’urètre est bon. Selon les instituts nationaux américains de la santé (National Institutes of Health, NIH), lorsque le rétrécissement de l’urètre est causé par la formation de tissu cicatriciel, un traitement ultérieur peut être nécessaire. (NIH)

Il arrive qu’un rétrécissement de l’urètre soit à l’origine d’une rétention d’urine (incapacité à uriner due à un blocage de l’urètre), condition potentiellement dangereuse. Si vous constatez des symptômes de rétrécissement de l’urètre et êtes incapable d’uriner, consultez immédiatement un médecin.

Prévention

Le rétrécissement de l’urètre ne peut être entièrement prévenu. Les MST en étant la cause, l’utilisation de protections lors des rapports sexuels peut contribuer à prévenir le rétrécissement de l’urètre. Néanmoins, les lésions et autres conditions médicales associées au rétrécissement de l’urètre ne peuvent toujours être évitées.

Il est important de consulter immédiatement un médecin si vous constatez des symptômes de rétrécissement de l’urètre. Un traitement rapide constitue la meilleure manière d’éviter des complications graves.

A lire aussi

Test de cholestérol : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Quelques secondes pour trouver une pharmacie de garde

Journal

Labyrinthite : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Les avantages de l’ostéopathie

Irene

La cryolipolyse pour mincir efficacement

sophie

Respirez simplement : grâce à un nébuliseur : définition, cause, symptômes, traitement

Irene