Image default
Santé

Reflux acide chez les enfants et les ados : définition, cause, symptômes, traitement

Le reflux gastro-œsophagien (RGO) n’est pas une maladie d’adultes exclusivement. Les enfants et les adolescents peuvent également souffrir de ce trouble digestif désagréable, que l’on appelle souvent RGO pédiatrique . En réalité, entre 1998 et 2005, les séjours en hôpital pour les personnes souffrant du RGO ont augmenté de 84 pour cent pour les enfants entre deux et 17 ans.

Toutefois, le reflux gastro-œsophagien peut être difficile à diagnostiquer chez les enfants. D’après un sondage auprès de la clientèle réalisé en 2006 par Women’s Health Weekly, deux mois en moyenne se sont écoulés après la première apparition de symptômes ou la première plainte de maux d’estomac chez les enfants avant qu’un RGO pédiatrique ne soit diagnostiqué. Comment les parents peuvent-ils faire la différence entre une petite indigestion ou une grippe et le RGO ? Comment cette pathologie est-elle traitée chez les enfants ?

Qu’est-ce que le RGO pédiatrique exactement ?

On parle de reflux gastro-œsophagien ou RGO lorsque l’acide gastrique remonte dans l’œsophage (le tube qui relie la bouche à l’estomac) pendant un repas ou après avoir mangé. La valve musculaire au fond de l’œsophage est chargée de s’ouvrir pour laisser passer la nourriture et de se fermer ensuite pour empêcher l’acide de remonter. Chez les personnes souffrant du RGO, cette valve s’ouvre ou se ferme au mauvais moment. Lorsqu’un bébé régurgite ou vomit, on pourrait croire qu’il s’agit du RGO, mais ces symptômes sont courants chez les nourrissons.

Le reflux gastro-œsophagien est une forme moins courante et plus grave de la régurgitation. Chez les enfants et les adolescents, on peut parler de RGO lorsque les symptômes se manifestent plus de deux fois par semaine et que des complications surviennent. Les complications incluent des problèmes respiratoires, une difficulté à prendre du poids et une inflammation de l’œsophage (œsophagite).

Symptômes du RGO pédiatrique

Les symptômes du RGO chez les enfants sont plus sérieux que les régurgitations ou les maux de ventre occasionnels. Les nourrissons et les enfants d’âge préscolaire ont peut-être le RGO s’ils :

  • refusent de manger
  • ont du mal à prendre du poids
  • développent des problèmes respiratoires
  • se plaignent plus que deux fois par semaine de douleurs abdominales
  • vomissent ou se plaignent d’avoir de l’acide gastrique ou de la nourriture dans la gorge ou dans la bouche
  • ne veulent pas manger ou trouvent la nourriture mauvaise
  • s’étouffent et ont des haut-le-cœur
  • ont des hoquets excessifs
  • perdent du poids
  • toussent fréquemment
  • ont une respiration sifflante (le RGO se manifesterait souvent chez les enfants ayant de l’asthme)

Les enfants plus âgés et les adolescents ont peut-être le RGO s’ils :

  • ont des douleurs ou des brûlures dans la partie supérieure du thorax (aigreurs)
  • ont des douleurs ou une gêne lorsqu’ils avalent
  • toussent fréquemment ou ont une respiration sifflante, ou sont enroués
  • éructent excessivement
  • ont la nausée
  • ont le goût de l’acide gastrique dans la gorge
  • ont l’impression que de la nourriture reste coincée dans leur gorge
  • ont des douleurs qui empirent lorsqu’ils s’allongent

Quelles sont les causes du RGO pédiatrique ?

Bien que les scientifiques ne parviennent pas toujours à identifier les causes exactes du RGO chez les jeunes, plusieurs facteurs peuvent être impliqués, notamment :

  • l’immaturité : chez les nourrissons en particulier, le muscle au fond de l’œsophage qui s’ouvre pour laisser passer la nourriture et se ferme pour l’éviter de remonter n’est pas encore assez développé. Par conséquent, il ne parvient pas à contrôler la remontée d’acide comme il le devrait. Avec le temps, ces symptômes devraient se résorber
  • la génétique : d’après certaines études, les adultes ayant le RGO pourraient avoir des enfants qui en souffriraient aussi
  • des lésions : certaines blessures sportives ou événements traumatiques, comme des accidents de voiture, peuvent blesser la valve située au fond de l’œsophage ou la faire s’étirer à tel point qu’elle ne peut plus être étanche
  • le poids : d’après une étude de la société Kaiser Permanente en Californie du Sud, les enfants et adolescents modérément obèses ont 30 % de risque supplémentaire de contracter le RGO.

Certains enfants peuvent également avoir des valves faibles qui sont particulièrement sensibles à certains aliments et à certaines boissons, ou ils peuvent avoir une inflammation dans l’œsophage qui cause le problème.

Traitement

Comme pour les adultes, le traitement du RGO pédiatique dépend de la gravité du problème. Les médecins conseilleront presque toujours aux parents, enfants et adolescents de commencer par des changements simples du mode de vie. Par exemple :

  • Se tenir droit. Tenez votre bébé bien droit pendant l’alimentation et assurez-vous que les enfants ne se couchent pas pendant au moins une heure après un repas.
  • Mangez de plus petits repas plus souvent, et évitez de manger au moins deux ou trois heures avant de vous coucher.
  • Perdez du poids si nécessaire.
  • Évitez les aliments épicés ou très gras, ainsi que les fruits et légumes acides, qui peuvent irriter l’estomac.
  • Évitez les boissons carbonisées, l’alcool et la fumée du tabac.
  • Dormez avec la tête surélevée.
  • Évitez de manger de grands repas avant de vous engager dans des activités vigoureuses, ou quand vous êtes stressé.
  • Évitez de porter des vêtements trop serrés.

Si des changements du mode de vie au quotidien n’aident pas l’enfant à se sentir mieux, les médecins pourront recommander des médicaments aidant à réduire le montant d’acide produit par l’estomac. Ces médicaments incluent des antiacides en vente libre, des inhibiteurs des récepteurs H2 à l’histamine qui réduisent l’acide dans l’estomac (Pepcid, Zantac) et des inhibiteurs de la pompe à protons qui bloquent l’acide (Nexium, Prilosec, Prevacid).

Les avis sont partagés quant à l’utilisation de ces médicaments avec de jeunes enfants, en particulier parce que les effets à long terme ne sont pas encore connus. Les parents qui sont préoccupés par cette question voudront peut-être aider leurs enfants à changer leur mode de vie au quotidien ou à essayer d’utiliser des remèdes végétaux.

Des interventions chirurgicales sont rarement envisagées pour le RGO pédiatrique – et seulement dans les situations où des complications graves comme des saignements oesophagiens ou des ulcères ne pourraient pas être contrôlés par ailleurs.

Remèdes naturels

En plus des changements du mode de vie, d’autres remèdes naturels peuvent aider à soulager le RGO pédiatrique, notamment :

  • la mélatonine : il s’agit d’une hormone existant naturellement chez l’être humain qui aide à réguler les cycles de sommeil et d’éveil. Une étude de 2008 a indiqué qu’elle pouvait également réduire les symptômes du reflux acide.
  • le thé au gingembre : le gingembre a démontré dans de nombreuses études qu’il peut soulager des maux d’estomac. Essayez d’ajouter cet épice dans les aliments cuisinés favoris de vos enfants, ou essayez de boire un thé au gingembre pendant ou après un repas.
  • le miel de Manuka : des études non scientifiques ont indiqué que les capacités d’enrobage et les propriétés antibactériennes et anti-inflammatoires du miel peuvent aider à soulager l’œsophage. (Il ne faut pas donner de miel à des enfants de moins d’un an)
  • jus d’aloe vera : certaines personnes ont constaté que ce jus soulage leurs symptômes.

A lire aussi

Obstruction du col vésical : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Mycoses vaginales : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Dosage de la T3 : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

IRM cervicale : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Dosage de la thyréostimuline (TSH) : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Comédons : définition, cause, symptômes, traitement

Irene