Image default
Santé

Surdose de paracétamol (acétaminophène) : définition, cause, symptômes, traitement

L’acétaminophène est une substance destinée à soulager la douleur entrant dans la composition de médicaments en vente libre et délivrés sur ordonnance. Il s’agit de l’ingrédient actif du Tylenol. L’acétaminophène est également appelé paracétamol et peut figurer sous le nom d’APAP dans des médicaments délivrés sur ordonnance.

Il existe également en doses nourrisson, enfant et adulte. La consommation excessive d’acétaminophène (plus de 4 grammes par jour) peut endommager votre foie. Dans les cas graves, une surdose d’acétaminophène peut être mortelle. Les surdoses sont plus fréquentes chez les enfants auxquels peut être administrée, ou qui peuvent ingérer accidentellement, une quantité excessive de médicaments.

Si vous craignez de vous trouver en surdose, ou que votre enfant soit en surdose, appelez immédiatement les services d’urgence.

Symptômes

Une intervention d’urgence est requise lorsque les conditions suivantes sont remplies, indépendamment du fait que ces symptômes soient présentés par un adulte ou un enfant :

  • un enfant d’au plus 5 ans a pris au moins 91 mg. d’acétaminophène par livre de poids sur une période de huit heures ;
  • un enfant de 6 ans ou plus a pris au moins 91 mg. d’acétaminophène par livre de poids, ou au moins 10 g. d’acétaminophène sur une période de 24 heures ;
  • une personne, quelque soit son âge, a pris au moins 68 mg. d’acétaminophène par livre de poids, ou au moins 6 g. au total d’acétaminophène par période de 24 heures, durant 48 heures ou plus.

Les symptomes de dommages hépatiques n’apparaissent d’ordinaire pas avant 12 heures après une surdose. Il s’agit notamment des suivants :

  • nausées ;
  • vomissements ;
  • diarrhées ;
  • douleurs abdominales.
  • jaunissement des yeux et de la peau (jaunisse) ;
  • transpiration ;
  • irritabilité ;
  • perte d’appétit ;

Si vous remarquez ces symptômes, vous devez impérativement demander des secours d’urgence, indépendamment de la quantité de médicament qui, d’après vos estimation, aurait pu être ingérée.

Causes

Chez l’adulte, la surdose d’acétaminophène est fréquemment due au soulagement insuffisant apporté par la dose recommandée, ce qui conduit le patient à accroître sa consommation médicamenteuse. Il arrive également que certaines personnes consomment sans le savoir plusieurs médicaments contenant de l’acétaminophène sur une brève période de temps. Il est, par exemple, possible que vous doubliez votre dise en prenant des médicaments contre la douleur suivis d’un traitement pour le rhume contenant de l’acétaminophène. Vérifiez toujours l’étiquette des produits pour veiller à ne pas ingérer une double dose.

Si vous consommez au moins trois boissons alcoolisées par jour, demandez à votre médecin s’il est souhaitable que vous preniez de l’acétaminophène. L’alcool abaisse la tolérance de votre corps à l’acétaminophène et peut être à l’origine d’autres dommages hépatiques.

Enfants

Un enfant peut, comme un adulte, être victime de surdose. La cause de celle-ci est néanmoins, la plupart du temps, une erreur de la personne qui s’en occupe. Il peut, par exemple, advenir que vous administriez à un enfant une dose d’acétaminophène à son retour à la maison, sans savoir que la babysitter vient d’en faire autant. Il peut également arriver que la personne qui s’occupe de l’enfant se trompe dans le dosage, ou administre à l’enfant une dose destinée à un adulte.

Un enfant peut également manger ou boire de l’acétaminophène parce qu’il apprécie le goût des diverses variétés. Il arrive que les enfants confondent médicaments et confiserie ou jus de fruit.

Maladie du foie

Maladie du foie

Lorsque vous consommez de l’acétaminophène, votre corps le transforme en métabolite toxique pour le foie. Lorsque foie n’est pas en mesure d’éliminer efficacement la toxine du corps, il arrive que l’organe soit endommagé. Il est possible que la dose de médicament soit trop forte pour votre taille ou que votre foie fonctionne mal. Certaines personnes plus vulnérables aux dommages hépatiques (par exemple, les alcooliques) peuvent connaître des symptômes graves simplement en excédant légèrement la dose recommandée.

Traitement

En cas de surdose, qu’il s’agisse de votre enfant ou de vous-même, contactez sans délai les services d’urgence. Vous devez également faire preuve de vigilance si vous notez des symptômes de surdose dans les 24 heures suivant l’ingestion d’un médicaùent anti-douleur. Le cas échéant, conservez le flacon de médicament à portée de la main. Les personnels de secours ou d’urgence pourront souhaiter connaître le détail de la formule.

En cas d’hospitalisation, le médecin réalisera un dosage d’acétaminophène dans votre sang. Un traitement médicamenteux pourra vous être administré pour atténuer les effets toxiques du médicament. Dans certains cas, un lavage d’estomac peut être nécessaire.

La plupart des cas de surdose d’acétaminophène sont traités avec succès. Normalement, un décès ne survient que lorsque des dommages hépatiques graves ne sont pas traités.

Prévention

Évitez d’administrer à votre enfant un médicament antidouleur (ou d’en prendre vous-même), à moins que cela ne soit nécessaire pour soulager la douleur ou combattre la fièvre. Mesurez les doses recommandées de médicament liquide à l’aide du godet inclus dans le paquet. Calculez la dose requise en fonction du poids de votre enfant et assurez-vous que la formule est destinée à son groupe d’âge.

Conformez-vous aux instructions en matière de dosage figurant sur l’emballage du médicament. Ne présumez pas qu’un produit se dose de la même manière quelque soit son conditionnement. Même si deux conditionnements sont vendus sous la même marque, il peut arriver que les instructions de dosage diffèrent du fait de récentes modifications des concentrations ordonnées par l’administration américaine de l’alimentation et du médicament (Food and Drug Administration, FDA).

Conservez les médicaments dans des tiroirs ou armoires fermant à clé. Conservez une trace des médicaments que prend votre enfant et informez-en les personnes qui s’en occupent. Demandez aux personnes qui s’occupent de l’enfant de consigner le moment où ils administrent le médicament à l’enfant, ainsi que la dose.

Lisez attentivement l’étiquette de tous les médicaments que vous consommez ou administrez à votre enfant. Évitez de consommer plusieurs produits contenant de l’acétaminophène et de prendre de l’acétaminophène avec de l’alcool.

A lire aussi

Anomalies des ongles : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Prolapsus utérin ou descente d’organes : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Cirrhose du foie : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Comédons : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Douleurs musculaires : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Le Poppers : Attention, de plus en plus de jeunes prennent cette substance

Journal