Image default
Loisirs

Tout savoir sur le hoverboard

La circulation dans le milieu urbain assiste à une petite révolution depuis quelques années. Grâce à l’appui à l’égard des start-up et au développement de nouvelles technologies, il existe d’innombrables moyens de locomotion plus que moderne. Ce sont les trottinettes électriques, les gyroroues, les skateboards électriques. Les hoverboards font également leur apparition sur le marché et commencent à devenir tendance.

Les éléments constitutifs du hoverboard et son fonctionnement

Le hoverboard représente en quelque sorte l’évolution du skateboard. Non seulement il facilite le déplacement sur deux pneus alimentés par un accumulateur mais c’est également une sorte de scooter doté d’un châssis avec un gyroscope pour garder facilement la stabilité.

Un hoverboard est constitué d’une planche centrale en acier, de deux gyroscopes, de deux moteurs électriques, de deux détecteurs infrarouges, de deux capteurs de vitesse d’inclinaison. C’est aussi un appareil muni d’un port de chargement, d’un bouton marche/arrêt, d’une coque en plastique, des pads de pression, des lumières leds ainsi qu’une batterie.

Les pneus de cet appareil servent à abriter les moteurs électriques. Ils détectent la vitesse de rotation de la roue individuelle par minute grâce à une vitesse et un capteur d’inclinaison. Cette vitesse de giration sera ensuite envoyée aux panneaux à l’intérieur du corps central de l’engin qui se trouve justement à côté des roues.

Les gyroscopes de contrôle de vitesse recueillent les rapports poids-moteur et l’inclinaison des données du capteur dans les roues. Quand l’utilisateur essaie de calibrer la planche centrale, les panneaux sont remis à zéro. D’ailleurs, le cerveau capital de ce genre de dispositif est marqué par la carte logique de la planche. Il s’agit d’un processus situant à l’intérieur de la carte et détermine le statut du circuit logique en temps réel. Cet accessoire permet aussi de contrôler la gestion de l’alimentation de la carte logique.

Détection de mouvements

La carte logique de ce moyen de locomotion oblige le moteur de fonction aussi longtemps que le capteur sensoriel repère la lumière. Pourtant lorsque cette dernière est interrompue faute de détection de poids, le hoverboard pas cher va automatiquement s’arrêter. La carte logique indiquera en effet au moteur de se diriger dans un sens particulier selon que l’usager applique la pression de sa masse corporelle. Quand il tourne dans la direction vers la gauche, son pied meut l’interrupteur avant droit et le pneu droit se lance vers l’avant. Quand le pied gauche pousse l’interrupteur vers l’arrière gauche, la roue gauche est en rotation vers l’arrière.

En raison de leur suspension inexistante et de leurs petits pneus, les hoverboards restent toujours pratiques sauf dans certains cas comme lors des déplacements sur des fissures dans la chaussée, des trottoirs inégaux et des terrains caillouteux. Tout cela peut endommager l’appareil. Sur un hoverboard, l’utilisateur peut éprouver une sensation agréable et inégalable. Chaque geste effectué permet d’apprécier l’air frais et le paysage à une vitesse de croisière très modérée d’autant plus que vous optez pour les modèles de hoverboard doté d’une technologie sans fil. Ce dispositif vous permettra d’écouter de la musique et d’allumer ou d’éteindre à distance la gyropode.

Related Articles

Offrir un cadeau à un joueur d’échecs : lequel choisir ?

Odile

La meilleure tente pour camping, les astuces pour la choisir

Irene

Astuces et bons plans pour Maman

administrateur