Image default
Santé

Alcalose : définition, cause, symptômes, traitement

L’alcalose est une maladie dans laquelle le corps présente un excès de bases (alcalis). Il s’agit de l’opposé d’un excès d’acide (acidose). Les fluides de votre corps contiennent deux substances : acides et bases ; les alcalis sont la base. L’équilibre entre acidité et basicité est désigné par le terme de pH. Le fait d’avoir trop ou trop peu de base ou d’acide peut entraîner un déséquilibre du pH. Une chute des taux de dioxyde de carbone (acide) ou une augmentation du taux de bicarbonate (base) peut donner lieu à une alcalose.

Causes

Les causes les plus courantes de l’alcalose sont les suivantes :

  • Un taux élevé de bicarbonate (base) dans le sang ;
  • une perte excessive d’acide dans le sang ;
  • un faible taux de dioxyde de carbone (souvent dû à une hyperventilation) ;

Types

l’alcalose respiratoire intervient lorsque le flux sanguin ne contient pas suffisamment de dioxyde de carbone (en général à cause d’une hyperventilation). Elle peut également résulter d’une forte fièvre, d’un défaut d’oxygène ou d’un empoisonnement au salicylate. Les personnes vivant à des altitudes élevées peuvent développer une alcalose respiratoire du fait du défaut d’oxygène. Les pathologies telles que les affections hépatiques ou les maladies pulmonaires peuvent également entraîner une alcalose respiratoire.

Alcalose compensée

L’alcalose compensée intervient lorsque votre équilibre normal de votre pH est rétabli, mais que les taux de dioxyde de carbone et de bicarbonate restent anormaux.

Alcalose métabolique

L’alcalose métabolique se manifeste lorsque le corps perd trop d’acide ou acquiert trop de base.

Alcalose hypochlorémique

Cette forme d’alcalose intervient en cas de chute significative du chlorure dans le corps, souvent due à des vomissements ou à des sueurs prolongées. Le chlorure est un élément chimique requis pour maintenir l’équilibre en fluides corporels. Il constitue une part essentielle des fluides digestifs du corps.

Alcalose hypocalémique

L’alcalose hypocalémique est constatée lorsque le corps ne présente pas un taux normal de potassium. Le potassium est un minéral, souvent dérivé des aliments, qui est essentiel au bon fonctionnement du cœur, des reins, des muscles, ainsi que du système nerveux et digestif.

Symptômes

Si vous êtes atteint d’alcalose, vous éprouverez éventuellement :

  • des nausées ;
  • un engourdissement ;
  • des spasmes musculaires prolongés ;
  • des contractions musculaires involontaires ;
  • des tremblements des mains.

En l’absence de traitement immédiat, des symptômes graves peuvent se développer. Ces symptômes peuvent conduire à un choc, voire à un coma. Il s’agit notamment :

  • de troubles respiratoires
  • de confusion ;
  • de stupeur ;
  • d’un coma.

Diagnostic

Les symptômes de l’alcalose ressemblant beaucoup à ceux d’autres affections, cette maladie ne doit pas faire l’objet d’un autodiagnostic. Pour déterminer si vous souffrez d’alcalose, et pour exclure les conditions qui entraînent des symptômes similaires, votre médecin vérifiera l’équilibre de votre pH, votre taux de dioxyde de carbone, ainsi que le taux d’oxygène. Les examens courants utilisés pour vérifier ces taux sont les suivants : analyses d’urine, pH de l’urine, panneau métabolique de base, ainsi qu’une analyse des gaz du sang artériel.

Traitement

Afin de diagnostiquer et traiter l’alcalose, votre médecin doit d’abord en déterminer la cause. Si vous souffrez d’une alcalose respiratoire, votre taux de dioxyde de carbone doit être ramené à la normale. Une respiration lente et profonde peut souvent améliorer les symptômes et réguler le taux d’oxygène. Si les examens font apparaître que vous présentez un faible taux d’oxygène, de l’oxygène va devoir vous être administré à l’aide d’un masque.

Si votre alcalose découle d’un déficit en un élément chimique (par exemple le chlorure ou le potassium), des médicaments ou suppléments nutritionnels vous seront prescrits pour remplacer ces éléments.

Certains cas d’alcalose proviennent d’un déséquilibre en électrolytes, qui peut se corriger en buvant une grande quantité de fluides ou de boissons enrichies en électrolytes. Les cas avancés de déséquilibre en électrolytes peuvent être traités en milieu hospitalier.

Le rétablissement du patient à la suite d’une alcalose ne pose généralement pas de problème après administration du traitement.

Prévention

Réduisez votre risque de contracter une alcalose en veillant à préserver votre bonne santé, en suivant un régime alimentaire sain et équilibré, ainsi qu’en maintenant toujours votre hydratation. Choisissez des aliments riches en nutriments tels que les fruits frais et les légumes, en vous concentrant sur les produits riches en potassium tels que les carottes, les bananes, le lait, les haricots, les épinards et le son.

Pour éviter la déshydratation, buvez huit à 10 verres d’eau par jour. Si vous êtes sportif/sportive, ou si vous pratiquez un exercice physique, buvez de l’eau ou des boissons enrichies en électrolytes à intervalles réguliers pour maintenir cet équilibre. Évitez de consommer du soda ou des jus de fruits (qui contiennent une teneur élevée en sucres), ces produits favorisant la déshydratation. N’oubliez pas : si vous avez soif, vous êtes déjà déshydraté(e).

Une alcalose due à une affection rénale existante peut s’avérer impossible à éviter.

A lire aussi

Comment traiter l’ostéogenèse imparfaite ?

Odile

Perforation œsophagienne : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Échocardiographie fœtale : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Diabète insipide néphrogénique : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

L’acidocétose diabétique : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Rage : définition, cause, symptômes, traitement

Irene