Image default
Santé

IRM cervicale : définition, cause, symptômes, traitement

L’imagerie par résonance magnétique (IRM) est une technique d’imagerie non-invasive. L’IRM cervicale sert à l’observation des tissus mous du cou et de la colonne vertébrale cervicale. La colonne vertébrale cervicale est la portion de la colonne vertébrale qui se situe au niveau du cou.

On pratique une IRM de la colonne vertébrale cervicale pour aider aux diagnostic suivants :

  • tumeurs
  • disques protubérants (herniés)
  • anévrismes (dilatation d’une artère)
  • autres troubles des tissus mous

Une image IRM individuelle est appelée tranche ou coupe. C’est une image en coupe transversale d’un tissu, de la même manière qu’une tranche de pain est une coupe transversale d’une miche. Une imagerie IRM complète peut consister en des centaines de tranches.

Processus

Processus

L’IRM utilise des champs magnétiques puissants pour prendre des images précises et en 3D de l’intérieur du corps.

Le corps humain comprend 80 pour cent d’eau. Il contient des millions d’atomes d’hydrogène. Lorsqu’ils entrent en contact avec le champ magnétique de l’IRM, ils s’alignent tous dans la même direction.

Les ondes radio produites par l’IRM bouleversent cet alignement. Les atomes retrouvent alors leur orientation initiale. Cela peut prendre un laps de temps variable, en fonction du type de tissu. Un détecteur placé dans l’appareil calcule ces laps de temps et les résultats sont traduits en images.

Dans certains cas, un produit de contraste est injecté par intraveineuse avant l’IRM. Cela pourra faciliter l’observation du détail des vaisseaux sanguins et des tumeurs. L’IRM avec contraste est appelé angiographie par résonance magnétique.

Utilisation

L’IRM de la colonne vertébrale cervicale est généralement utilisée pour le diagnostic de la cause d’une douleur au cou. On y aura recours si la douleur n’est pas soulagée par les traitements de base. On y aura également recours si la douleur s’accompagne d’engourdissements ou de faiblesses.

L’IRM de la colonne vertébrale cervicale permet de détecter :

  • une anomalie ou malformation congénitale de la colonne vertébrale
  • une infection dans ou près de la colonne vertébrale
  • une blessure ou un traumatisme de la colonne vertébrale
  • une scoliose (courbure) de la colonne vertébrale
  • un cancer ou des tumeurs dans la colonne vertébrale

Une IRM de la colonne vertébrale cervicale peut aussi être prescrite avant ou après une intervention chirurgicale rachidienne.

Préparation

En préparation de votre IRM de la colonne vertébrale cervicale, vous devrez :

  • Vous abstenir de manger et de boire pendant six heures avant l’IRM.
  • Apporter les radios, tomodensitographies ou scans de précédentes IRM.
  • Dans le cas où votre IRM impliquerait l’administration d’un liquide de contrase, avertissez votre médecin si vous souffrez du diabète ou de problèmes rénaux. Vous devrez peut-être subir un examen rénal avant l’IRM. Cela permettra de s’assurer que vos reins peuvent traiter le colorant sans danger.
  • Avertissez votre médecin si vous êtes enceinte. L’IRM n’est pas recommandé pendant le premier trimestre de la grossesse. Votre médecin décidera peut-être de la repousser jusqu’après l’accouchement. Il existe peu de recherche sur les effets de l’IRM pendant la grossesse.
  • Avertissez votre médecin si vous êtes claustrophobe. Il pourra vous prescrire des médicaments contre l’anxiété. Ils vous aideront à vous sentir plus à l’aise pendant l’examen. Si vous avez une peur extrême des espaces confinés, on vous fera peut-être une anesthésie pour vous endormir pendant l’examen.
  • Avertissez votre médecin si vous avez des implants en métal dans votre organisme. Il est possible que l’IRM soit dangereuse pour vous.
  • Apportez un CD avec vous. Parfois, l’opérateur de l’IRM mettra de la musique pour vous aider à vous détendre.

Avant de subir l’IRM, vous devrez retirer vos bijoux et tout autre accessoire contenant du métal. Il sera peut-être plus simple de venir sans bijoux. Vous devrez peut-être enfiler une chemise d’hôpital.

Si vous souffrez d’obésité, il pourra vous être difficile de vous installer dans la machine IRM. Dans ce cas, votre médecin recommandera un IRM de type ouvert . Les IRM de type ouvert sont un peu plus grands que les machines standard. Ils peuvent également être utilisés en cas de claustrophobie sévère. Cependant, les IRM de type ouvert ne sont pas disponibles partout.

Interventions

On vous demandera de vous allonger sur un lit étroit attaché à la machine IRM. Votre tête sera posée sur un appui-tête et vos bras seront posés sur les côtés.

L’opérateur IRM vous fournira des bouchons d’oreille ou des écouteurs afin d’étouffer les cliquetis et bruits sourds produits par la machine en fonctionnment. On pourra faire passer de la musique dans vos écouteurs. Cela vous relaxera et vous distraira du bruit.

Un cadre appelé anneau sera placé au-dessus de votre tête et de votre cou. L’anneau contient une antenne. Elle permet de concentrer l’énergie de la machine afin de produire des images de haute précision. L’opérateur IRM vous placera dans la main un dispositif de signal. Vous pourrez l’utiliser pour demander de l’aide pendant l’examen.

Une fois que vous serez bien positionné, la table glissera vers la machine. L’opérateur IRM pourra vous voir par une fenêtre située dans une salle attenante. On vous donnera des informations régulières sur le déroulement de l’examen.

Une IRM de la colonne vertébrale cervicale dure entre 30 et 45 minutes. Pendant ce temps vous devrez rester aussi immobile que possible. Si vous bougez, les images risqueront d’être floues.

Risques

L’IRM est un examen très sûr. Il n’utilise aucune forme de radiation. Le champ magnétique et les ondes radio ne comportent aucun risque connu pour la santé.

Certaines personnes peuvent avoir un réaction allergique au liquide de contraste utilisé pour l’IRM. Avertissez votre médecin si vous avez réagi à un colorant injecté dans le passé. Avertissez-le également si vous avez une allergie aux fruits de mer.

Le champ magnétique produit par l’IRM est extrêmement puissant. Il va interférer avec tout élément métallique présent dans la pièce ou dans votre corps. Avertissez votre médecin si vous portez :

  • un implant, comme une plaque métallique ou des vis
  • un pacemaker
  • des piercings métalliques ou des boutons pression
  • un appareil intra-utérin contenant du métal
  • un appareil d’injection de médicaments, comme une pompe à insuline
  • un clip pour anévrisme
  • une balle ou un éclat d’obus
  • un implant cochléaire
  • un tatouage permanent

Il est possible que vous ne puissiez pas subir d’IRM de la colonne vertébrale cervicale si vous avez du métal dans votre corps. Dans ce cas, votre médecin pourra prescrire une scintigraphie osseuse ou une radio à la place.

On pourra également avoir recours à des examens alternatifs si vous êtes enceinte. On connaît mal les effets de l’IRM sur un foetus en développement.

A lire aussi

Gangrène : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

L’hypertrophie bénigne de la prostate : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Échocardiographie fœtale : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Conjonctivite allergique : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Dermatite herpétiforme : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Analyse du facteur VIII : définition, cause, symptômes, traitement

Irene