Image default
Santé

Angiographie pulmonaire : définition, cause, symptômes, traitement

Une angiographie, parfois appelée artériographie, est un moyen pour les médecins de voir vos artères. Normalement, les artères n’apparaissent pas sur les radiographies. Pour cette intervention, on vous injectera un produit de contraste. Quand ce produit est injecté dans vos artères, elles peuvent être distinguées sur la radiographie.

Une angiographie pulmonaire est typiquement effectuée pour voir si un caillot de sang s’est formé dans vos poumons. Elle est également utilisée pour évaluer la santé et la structure des vaisseaux sanguins des poumons.

Préparation

Votre médecin vous donnera des instructions précises sur la meilleure façon de vous préparer à l’intervention. Généralement, il faudra que vous soyez à jeun avant le test. Habituellement, il suffit de jeuner six à huit heures auparavant. Cela peut vous éviter de vomir ou d’avoir des nausées pendant l’intervention.

Fournissez à votre médecin toutes les informations médicales qu’il n’aurait pas déjà. Par exemple, vous devrez prévenir votre médecin si vous êtes enceinte, car les rayons X peuvent être nocifs pour le fœtus. Vous devriez également lui indiquer tout médicament que vous prenez en ce moment ou toute allergie connue.

Interventions

On vous administrera un sédatif par voie intraveineuse. Cela aide à se relaxer pendant l’intervention.

Votre médecin va insérer un tube, appelé cathéter, dans l’une de vos veines. Ceci est généralement effectué au niveau de l’aine, même si l’intervention concerne vos poumons.

Votre médecin guidera alors le cathéter à travers vos vaisseaux sanguins jusqu’à ce qu’il atteigne les artères qui amènent le sang à vos poumons. Quand le cathéter sera en place, votre médecin injectera le produit de contraste.

Il ou elle prendra une radiographie de votre buste. Ces images montrent le chemin et la progression du produit. Cela aide votre médecin à savoir si vous avez des blocages ou d’autres problèmes aux artères.

Utilisation

Votre médecin peut effectuer une angiographie pulmonaire si il ou elle suspecte que vous avez un blocage ou un problème structurel aux vaisseaux pulmonaires.

Par exemple, vous pouvez avoir un caillot ou un anévrisme sur une artère pulmonaire. Il est aussi possible que vous soyez né avec des vaisseaux sanguins étroits dans et autour de vos poumons. Une angiographie pulmonaire peut aider votre médecin à identifier et diagnostiquer ces problèmes.

Dans beaucoup de cas, votre médecin peut choisir d’utiliser une angiographie par tomodensitométrie assistée par ordinateur (Angio CT) au lieu de l’angiographie pulmonaire. D’après la Johns Hopkins Medicine, les angiographies pulmonaires ne sont presque plus pratiquées, au profit des angiographies par TAO. (Hopkins)

S’il s’avère que vous ayez un caillot, votre médecin peut décider de le traiter au cours de l’intervention.

Risques

Les complications graves de cette intervention sont rares. D’après la Georgia Health Sciences University, seuls 0,5 pourcents des patients subissant cette intervention souffrent de complications mortelles. (GHSU)

Si vous êtes enceinte, l’irradiation aux rayons X utilisés dans ce traitement peut présenter des risques pour le fœtus. Discutez de cette possibilité avec votre médecin avant votre intervention.

Plusieurs des risques de l’intervention sont liés au produit de contraste. Vous pouvez par exemple y faire une réaction allergique. Plus rarement, vous pouvez subir des lésions aux reins à cause de ce produit. Dans la plupart des cas, les problèmes rénaux sont plutôt temporaires que permanents.

D’autres risques sont liés au cathéter. Vos nerfs ou vos vaisseaux sanguins peuvent être blessés par l’insertion du cathéter. Plus rarement, le cathéter peut provoquer une perturbation de votre rythme cardiaque. Dans de rares cas, le cathéter peut perforer votre cœur.

Votre médecin est au courant de ces risques et sera prêt à les traiter s’ils se présentent.

A lire aussi

Les avantages d’un tapis d’accupression

Irene

Tests de diagnostic de l’asthme : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Obstruction du canal biliaire : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Anomalies des ongles : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

La hernie discale : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Examen à la lampe de Wood : définition, cause, symptômes, traitement

Irene