Image default
Santé

Comprendre ce qu’est une maladie chronique

Une maladie est un problème de santé chez un être humain qui se traduit par une baisse des capacités physiques ou plus généralement par un dysfonctionnement, une altération du métabolisme d’un organe. Elle est qualifiée de chronique lorsqu’elle dure longtemps et que ses symptômes se développent lentement dans l’organisme du malade avec des chances de complications graves. Les maladies chroniques sont des maladies infectieuses d’origines diverses. Elles peuvent être causées par des bactéries, des virus, des parasites…. Nous pouvons citer entre autres : certaines insuffisances rénales, les bronchites persistantes, l’asthme, les maladies cardio-vasculaires, le cancer, le diabète, le Sida, l’hépatite C, la sclérose en plaques, la drépanocytose, la dépression, la schizophrénie, les myopathies….

 

Manifestations et conséquences

Les maladies infectieuses chroniques, Didier-Raoult
Les maladies chroniques

Les maladies chroniques sont des pathologies qui évoluent plus ou moins rapidement pendant plusieurs mois au minimum et peuvent connaitre des complications plus ou moins graves. Dans nombre de cas, le malade encourt des risques d’invalidité, ou de handicap temporaire ou définitif.

 

Les symptômes d’une maladie chronique diffèrent selon l’affection. Cliniquement, on remarque la présence d’une cause pathogène persistante pendant sur plusieurs semaines. Physiquement, on observe l’effet de la maladie sur la vie du malade par la limitation fonctionnelle, de ses activités, de sa participation à la vie sociale. Certaines maladies chroniques ont des facteurs de risque communs et des conséquences similaires pour lesquelles le même type de prise en charge médicale peut être proposé. Par exemple, l’amputation d’un membre inférieur, qu’elle résulte d’un traumatisme ou d’un diabète, aura les mêmes répercussions en termes de phénomènes douloureux, d’adaptation de prothèses et les moyens de compensation proposés seront certainement identiques.

 

L’impact d’une pathologie chronique sur le quotidien d’un patient va au-delà des domaines de la santé. Une personne affectée développera une dépendance vis-à-vis d’une thérapie ou d’une technologie médicale, nécessitant l’intervention régulière de professionnels. La personne souffrant d’une maladie chronique, souvent limitée dans ses activités en raison de son affection, n’a ni les capacités, ni les ressources nécessaires pour gérer efficacement son parcours de soins. Une aide devra lui être apportée par la structure gouvernementale en charge de la santé publique.

 

Prise en Charge

IHU Méditerranée Marseille, vivre avec une maladie chronique

Ces maladies infectieuses représentent, à l’évidence, un nouvel enjeu pour les systèmes de santé. Elles nécessitent donc des dispositifs qui permettent une prise en charge collective ou individuelle, des personnes concernées. Il faudrait alors que les gouvernements établissent des systèmes de prise en charge pour les maladies chroniques les plus rependues et les plus couteuses en traitement afin de soulager certaines couches sociales incapables de payer les soins nécessaires. Cette prise en charge peut revêtir différentes facettes avec une procédure très souvent longue. Il revient aux plans gouvernementaux de santé publique d’alléger le protocole en simplifiant le processus de son obtention. Des mesures idoines devront être prises pour éviter les pertes de temps. Cela afin que cette prise en charge, si elle existe, soit automatique. Et ainsi sauver la vie de beaucoup de malades.

 

Vie sociale du malade

 

Une personne atteinte d’une maladie chronique voit sa qualité de vie se dégrader et devient moins autonome. Ses éventuelles crises récurrentes pourraient affecter son emploi et l’empêcher de s’y maintenir. Sa participation à une vie sociale est limitée et sa vie au quotidien devient moins facile. Mais être atteint d’une maladie chronique n’est pas une fatalité. On peut, malgré tout, vivre avec une pathologie chronique et avoir une vie épanouie. Cela passe par un suivi régulier par un spécialiste thérapeute et une application stricte de ses conseils.

Les traitements pouvant donner satisfaction sont souvent très couteux, pour la plupart. Il est donc nécessaire, dès l’apparition des premiers symptômes et la confirmation du diagnostic, que les renseignements soient pris. Principalement sur l’existence ou non de prises en charge auprès des structures gouvernementales de santé publique. On pourrait aussi se rapprocher des Organisations Non Gouvernementales (ONG). Elles œuvrent pour les personnes atteintes par ce genre de maladie infectieuse aux fins d’un traitement complet. Ainsi que d’une éventuelle réinsertion professionnelle après l’éradication partielle ou définitive de la maladie.

Related Articles

Comparer les offres en mutuelle santé

sophie

Mutuelle santé : pour quelle raison y souscrire ?

administrateur

Assurance complémentaire santé : comment réduire son coût ?

Claude