Image default
Santé

Sinusite ethmoïdale : définition, cause, symptômes, traitement

Il s’agit d’une infection qui se développe dans les sinus ethmoïdaux, situés près de l’arête du nez. Les sinus sont des poches remplies d’air situées dans le crâne et les os du visage. Il existe quatre groupes de sinus : maxillaires, sphénoïdes, frontaux et ethmoïdaux. Bien que la fonction exacte des sinus soit inconnue, il est fréquemment reconnu qu’ils filtrent et humidifient l’air que nous respirons. Ils se vident dans le nez.

La sinusite se produit quand du mucus est bloqué dans les sinus, provoquant ainsi une infection. Cela est généralement causé par le gonflement des voies nasales, qui peut être provoqué par des infections des voies respiratoires supérieures ou par des allergies.

Une infection des sinus ethmoïdaux peut aussi affecter les sinus frontaux et maxillaires, qui sont situés dans le front et les pommettes. C’est parce que le liquide de ces sinus doit se vider en passant par les sinus ethmoïdaux.

La sinusite peut aussi s’appeler rhinosinusite ou congestion nasale.

Causes

Les maladies qui affectent la structure des sinus ou la circulation des sécrétions nasales peuvent entraîner une sinusite. Causes possibles de sinusite :

  • infection des voies respiratoires supérieures ou rhume de cerveau
  • allergies
  • déviation de la cloison du nez (quand la cloison de tissu qui sépare les narines est déplacée d’un côté)
  • polypes nasaux (croissances non cancéreuses dans les parois des sinus ou des voies nasales)
  • infections dentaires
  • gonflement des végétations adénoïdes (sections de tissu situées derrière la cavité nasale à l’endroit où le nez rejoint la gorge)
  • natation (l’eau peut bloquer la circulation des sécrétions nasales)
  • exposition à de la fumée de tabac ambiante
  • traumatisme du nez ou du visage
  • insertion de corps étrangers dans le nez

Symptômes

La sinusite ethmoïdale a tendance à provoquer des douleurs entre les yeux et une sensibilité au toucher de l’arête du nez. Parfois, la région autour des yeux est gonflée, surtout au réveil.

Cependant, même si l’infection se trouve dans les sinus ethmoïdaux, il se peut que vous n’ayez pas mal à cet endroit. De nombreuses personnes souffrant de sinusite ressentent de la douleur dans tout le visage, quel que soit le sinus où l’infection est réellement située.

Autres symptômes de la sinusite :

  • gonflement du visage
  • écoulement nasal durant plus de dix jours
  • sécrétions nasales épaisses
  • écoulement post-nasal (mucus qui descend le long de l’arrière de la gorge)
  • mal de tête
  • mal de gorge
  • mauvaise haleine
  • toux
  • diminution de l’odorat et du goût
  • fatigue
  • fièvre

Diagnostic

Généralement, elle peut être diagnostiquée en fonction de vos symptômes et après un examen des voies nasales. Le médecin utilisera une lumière spéciale appelée otoscope pour regarder dans votre nez et vos oreilles à la recherche de signes d’une infection des sinus. Il pourra aussi prendre votre température, ausculter vos poumons et examiner votre gorge.

S’il remarque d’épaisses sécrétions nasales, il pourra utiliser un écouvillon pour prélever un échantillon. Cet échantillon sera envoyé à un laboratoire afin de détecter une infection bactérienne. Le médecin peut aussi prescrire des analyses de sang pour détecter des signes d’infection.

Parfois, il prescrira des examens d’imagerie pour détecter une sinusite et exclure toute autre cause potentielle de vos symptômes. Une radiographie des sinus peut aider à identifier des blocages. Une tomodensitométrie (TDM), qui fournit beaucoup plus de détails qu’une radiographie, peut aussi être utilisée pour détecter des blocages, des croissances ou des infections.

Le médecin peut également utiliser un endoscope (une petite sonde munie d’une caméra) pour détecter des blocages dans les voies nasales.

Traitement

Il consiste à traiter l’infection et à soulager les symptômes. Ce traitement varie en fonction de la gravité des symptômes et de la cause de la sinusite.

Le traitement de la sinusite ethmoïdale peut comprendre :

  • prise de médicaments analgésiques en vente libre, tels que l’ibuprofène, l’acétaminophène ou l’aspirine
  • gouttes nasales aux stéroïdes, comme la fluticasone (Flonase)
  • antibiotiques, comme l’amoxicilline ou l’azithromycine (Zithromax)
  • décongestifs, comme la pseudoéphédrine (Sudafed)
  • irrigation nasale (au moyen d’une solution saline pour purger les sinus)
  • compresse chaude
  • inhalation de vapeur d’eau
  • stéroïdes oraux

La sinusite ethmoïdale s’améliore habituellement avec ces techniques. Cependant, si elles échouent, la chirurgie est une option. La chirurgie des sinus peut inclure l’ablation de tissus endommagés, l’élargissement des voies nasales et la correction d’anomalies anatomiques, comme les polypes nasaux ou une déformation de la cloison du nez.

Prévention

En gardant vos voies nasales dégagées, vous pouvez aider à prévenir la sinusite. Ces méthodes peuvent aussi être utiles pour les personnes souffrant d’allergies. Les méthodes préventives comprennent :

  • irrigation nasale
  • hydratation adéquate
  • inhalation de vapeur d’eau pour nettoyer les voies nasales
  • utilisation d’un humidificateur, particulièrement dans les environnements secs
  • utilisation de gouttes salines pour garder les voies nasales humides
  • dormir avec la tête en position élevée
  • éviter de se moucher trop souvent
  • se moucher doucement, quand il y a lieu
  • éviter les antihistaminiques, sauf sur prescription médicale
  • éviter l’abus des décongestifs

A lire aussi

Suicide et comportement suicidaire : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Mycoses vaginales : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Les avantages de l’ostéopathie

Irene

Dermatite herpétiforme : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Pied d’athlète : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Comment traiter l’ostéogenèse imparfaite ?

Odile