Image default
Santé

Gangrène : définition, cause, symptômes, traitement

La gangrène est le terme utilisé pour décrire la destruction de tissus dans votre corps, généralement lorsque l’apport sanguin depuis l’appareil circulatoire vers une partie du corps donnée est interrompu.

La gangrène touche habituellement les extrémités des membres (car ce sont les parties du corps les plus éloignées du cœur), comme les orteils et les doigts de la main. Toutefois, elle peut également affecter d’autres parties du corps. La gangrène peut même s’attaquer à des organes internes.

Typiquement, cette pathologie se développe d’abord dans une partie spécifique du corps, par exemple une jambe, une main ou un organe interne. Si la gangrène n’est pas traitée, elle peut s’étendre à tout le corps et provoquer un état de choc pour votre organisme. L’état de choc est un trouble caractérisé par une variété de symptômes, y compris une hypotension artérielle. L’état de choc peut présenter un danger de mort et il est considéré comme une urgence médicale.

La gangrène est une urgence médicale qui peut entraîner une amputation, voire même la mort. Plus la maladie est diagnostiquée tôt et plus vous la traitez rapidement, plus vos chances de récupération sont bonnes.

Types

Tous les organes de votre corps (comme votre foie, votre cœur et vos muscles) ont besoin d’oxygène pour fonctionner correctement et survivre. L’oxygène est transportée vers différentes parties du corps par votre sang. Si l’une de ces parties n’est pas suffisamment approvisionnée en sang, elle peut se détériorer et mourir, entraînant une pathologie appelée gangrène sèche.

Gangrène humide

On parle de gangrène humide lorsque les tissus de votre corps sont infectés par un type de bactérie. Les tissus réagissent à la présence des bactéries en suintant pour finalement se nécroser. Ce processus entraîne la destruction des tissus.

Gangrène gazeuse

La gangrène gazeuse est causée par une bactérie appelée clostridiose, qui entraîne la formation de bulles gazeuses et le développement de toxines à l’intérieur de la zone infectée. Le gaz produit entraîne la destruction du tissu touché. Ce type de gangrène est rare aux États-Unis.

Risques

Vous courez un risque plus grand de développer la gangrène si vos antécédents médicaux comprennent notamment :

  • artériosclérose (épaississement des parois artérielles) au niveau des jambes ou des bras
  • maladie de Raynaud
  • diabète
  • caillots sanguins
  • appendicite
  • hernie

Certains autres événements physiques peuvent augmenter votre risque de développer la gangrène. Vous courez plus de risque de développer cette pathologie si :

  • votre système immunitaire est affaibli en raison d’une maladie ou d’un traitement contre le cancer
  • vous avez subi une intervention chirurgicale récemment
  • vous avez eu un traumatisme crânien, vous vous êtes fait mordre par un animal, vous vous êtes brûlé ou vous avez eu des gelures
  • vous avez subi un traumatisme incluant l’écrasement de tissus corporels (Carson – DeWitt, 2012)
  • vous avez reçu une injection de chlorhydrate de prométhazine qui a entraîné un endommagement de vos tissus (FDA)

Fumer, boire de l’alcool et s’injecter de la drogue en intraveineuse peuvent également accroître votre risque de développer la gangrène.

Symptômes

Quelquefois, le premier signe indicateur de la gangrène sèche est une rougeur qui se développe autour du tissu affecté. Cette rougeur peut ensuite noircir.

Exemples de signes pouvant indiquer une gangrène :

  • vous avez une plaie de couleur rouge, qui est douloureuse ou qui est enflée.
  • vous avez une plaie remplie de pus ou dégageant une odeur nauséabonde.
  • vous avez une sensation de froid dans une partie spécifique de votre corps.
  • vous manquez de sensibilité dans une certaine partie de votre corps.
  • certaines plaies reviennent constamment au même endroit sur votre corps.
  • une partie de votre peau est de couleur inhabituelle, comme vert-noir, rouge, bleu ou couleur bronze.

Gangrène interne

Il est également possible d’avoir une gangrène interne, qui affecte les tissus interne de votre organisme ou vos organes. Dans ce cas, il se peut que vous n’ayez aucun symptôme sur votre peau et vos membres. Cependant, vous ressentirez peut-être une douleur ou aurez de la fièvre sans motif apparent qui dure plus longtemps que la normale, ou vous ferez peut-être aussi de l’hypotension artérielle. Il se peut également que vous n’ayez pas les idées claires ou que vous sembliez étrange aux yeux de votre entourage.

Diagnostic

Votre médecin pourra suspecter la gangrène en fonction de vos antécédents médicaux et des symptômes constatés. Il utilisera plusieurs méthodes de diagnostic pour déterminer votre mal.

Analyse en laboratoire des échantillons de tissus ou de liquides

Un tissu prélevé en le raclant de la partie affectée de votre corps peut être examiné avec un microscope pour déterminer s’il comprend des cellules mortes. Si vous avez des boursouflures, un échantillon de liquide de la boursouflure peut être analysé pour déterminer s’il contient les bactéries qui causent la gangrène gazeuse.

Analyses de sang

Si votre leucocytémie est plus élevée que d’habitude, ceci pourrait indiquer que vous avez une infection gangréneuse.

Imagerie médicale

Certains types d’imageries sont utiles pour diagnostiquer la propagation de la gangrène dans vos tissus internes. Ces tests pourraient inclure des radios, des IRM ou des tomodensitométries.

Si les médecins soupçonnent que votre gangrène est liée à un problème respiratoire, ils pourront effectuer un artériogramme. Ce test utilise des radiographies pour suivre le cheminement d’un colorant spécial dans vos artères pour voir quelles artères sont bloquées.

Traitement

Si des bactéries sont présentes, votre médecin pourra vous prescrire des antibiotiques. Ceux-ci sont administrés habituellement par voie intraveineuse, ou par une aiguille introduite directement dans l’appareil circulatoire.

Chirurgie vasculaire

Pour les personnes souffrant d’une mauvaise circulation du sang causant une gangrène, la chirurgie vasculaire (intervention chirurgicale sur les artères ou les veines) pourrait être recommandée afin d’améliorer la circulation du sang par les veines pour irriguer les tissus corporels.

Chambre à oxygène hyperbare

Les cas de gangrène gazeuse sont parfois traités en plaçant la personne affectée dans un environnement riche en oxygène. Ce processus ralentit la croissance des bactéries, ce qui permet à la peau de commencer à guérir.

Débridement des tissus

Dans les cas graves de gangrène, la partie du corps ou le tissu détruit devra peut-être être retiré. Ce processus est appelé débridement. Un débridement peut être effectué avec des instruments chirurgicaux ou avec des produits chimiques. Le but de ce type de chirurgie est d’effectuer l’ablation des zones affectées pour que l’infection ne puisse plus se propager.

Une autre forme de débridement, appelée astico-débridement, utilise des larves de mouche pour manger les bactéries et les tissus nécrosés (University of Rochester). Bien que rare, cette pratique peut toujours être utilisée par des médecins aux États-Unis et dans d’autres pays.

Si les médecins parviennent à restaurer l’oxygène dans le tissu endommagé, une greffe de peau peut être utilisée pour réparer la zone affectée. Cette procédure utilise un morceau de peau sain d’une autre partie de votre corps pour couvrir l’endroit endommagé.

Amputation

Pour les cas graves, l’amputation d’un membre, d’un doigt ou d’un orteil peut être nécessaire pour sauver la vie du patient. Les personnes qui doivent se faire amputer d’un bras ou d’une jambe à cause de la gangrène reçoivent habituellement une prothèse, c’est-à-dire un membre artificiel, pour remplacer la partie manquante du corps.

Pronostic

La gangrène peut parfois être traitée sans complications graves, tout particulièrement si elle est identifiée très tôt.

Cependant, elle peut nécessiter une amputation dans des cas graves, en particulier si elle n’est pas traitée rapidement.

La gangrène peut même être fatale dans certains cas, en fonction de l’interaction de plusieurs facteurs. Ceci est rare, mais peut se produire si vous avez d’autres problèmes médicaux graves qui compliquent votre traitement, si la zone affectée par la gangrène couvre une partie importante de votre corps et si un traitement n’est pas administré assez tôt.

Prévention

Pour empêcher les tissus de mourir, la gangrène doit être traitée très tôt, afin de pouvoir remédier aux dommages causés. Si vous êtes diabétique ou si vous avez une maladie coronarienne, examinez périodiquement vos pieds et vos mains pour vous assurer qu’il n’y a pas de symptômes de la gangrène. Surveillez notamment :

  • un gonflement, une perte ou une rougeur qui peut indiquer une infection
  • une plaie qui ne semble pas se cicatriser
  • un changement de couleur de votre peau

La prise d’antibiotiques avant ou après une opération chirurgicale sous supervision médicale peut vous aider à éviter le développement d’infections gangréneuses.

A lire aussi

L’hypertrophie bénigne de la prostate : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Comment fonctionne la magnétothérapie ?

administrateur

Tests des fonctions rénales : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Trichinose : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Traitement médical à base de la Fleur cbd : que savoir ?

sophie

La lipasémie : définition, cause, symptômes, traitement

Irene