Image default
Droit

Mettre la clé sous la porte n’est pas si simple

Aujourd’hui, la France a décidé de se tourner pour de bon vers l’avenir. Nous voulons tous vivre dans une société dynamique, au sein d’une économie prospère qui profite à tous. Le modèle social qui fait la particularité de notre pays est menacé ? Qu’à cela ne tienne, nous allons tous nous y mettre pour que la croissance soit positive ! Déjà la création d’une entreprise est une démarche de plus en plus facile aujourd’hui. Bien sûr cela ne s’applique qu’aux micro-sociétés, mais c’est déjà un bon début, au pays où la bureaucratie est tellement et si souvent critiquée.

Fermer son entreprise : comment faire ?

Malheureusement, malgré cette envie que nous partageons tous d’aller de l’avant, il arrive qu’une entreprise doive fermer ses portes. Cela fait aussi partie de la vie économique, tout le monde ne peut pas connaître le succès en permanence. Il est même parfois positif de passer à autre chose, plutôt que de s’entêter dans une entreprise qui ne fonctionne pas. Dès lors il faut se renseigner sur la façon dont on peut finaliser la liquidation d’une SASU ou d’une SARL. C’est très important de faire les choses dans l’ordre, en respectant les réglementations en vigueur et surtout en faisant ce qu’il faut en prenant en compte le type de société que l’on gère.

Rebondir plutôt que de baisser les bras

Malgré la déception de devoir liquider sa société, il ne faut pas pour autant se laisser aller : il faut bien vite retrouver la dynamique entrepreneuriale. Dans le cas contraire, en passer par le stade d’un recrutement pour vivre quelque temps la vie de salarié, cela peut aussi être une option. Cela permet de continuer à travailler, de bénéficier d’une rémunération mensuelle et surtout de ne pas perdre pied avec la vie économique. Une fois refait, avec de nouveaux projets en tête on pourra toujours se relancer.

Related Articles

RGPD : quelles obligations pour le secteur du E-commerce

Irene