Image default
Santé

Santé : quels sont les microbes les plus meurtriers

Notez cet article

Qui dit microbe, dit virus et ces êtres microscopiques constituent un vrai danger pour l’homme. Aujourd’hui, il existe de nombreuses maladies transmissibles et certaines provoquent même la mort.

Dans cet article, vous trouverez trois types de microbes meurtriers ainsi que leurs caractéristiques respectives.

La maladie infectieuse du VIH

maladie infectieuse VIH ihu mediterranee marseille

Le virus de l’immunodéficience humaine est sans doute l’un des plus redoutables de tous. Depuis début janvier, la maladie infectieuse du SIDA a fait plus de 200 000 morts dans le monde, ce qui fait une moyenne de 3000 victimes par jour. D’après ces chiffres, on peut constater que cette maladie infectieuse est plus coriace que jamais.

Le VIH s’attaque directement au système immunitaire, ce qui empêche ce dernier de protéger le corps humain. Si elle n’était pas traitée, elle peut engendrer des complications qui ne cesseront de s’aggraver. Parmi ces dernières on retrouve la grippe ou encore la bronchite.

Le virus se transmet par l’intermédiaire de rapports sexuels, du sang et de la mère à l’enfant. Le liquide corporel est à l’origine de la contraction du virus et une fois qu’il se retrouve dans l’organisme, il commence à se multiplier peu à peu pour finir par envahir tout le corps. Bien que le VIH ne provoque pas de mort imminente, c’est une maladie jusqu’ici incurable. Des traitements sont toutefois administrés aux personnes séropositives, pour éviter les risques de propagation, mais également pour alléger les éventuelles douleurs.

Combattre ce germe semble jusqu’à maintenant impossible, mais le meilleur moyen d’éradiquer l’épidémie reste la prévention. Pour ce faire, il faut éviter les rapports non protégés avec n’importe qui. Il faut effectuer au préalable un test de séropositivité des deux partenaires et de stériliser toutes les aiguilles et seringues avant leur utilisation.

Le virus Ebola

Microbes meurtiers, IHU de Marseille

Tout comme le SIDA, Ebola est un virus redoutable et grièvement mortel, son taux de mortalité durant l’épidémie de 2014 est de 54 %. Appartenant à la famille des filoviridés, il peut causer de fortes fièvres s’il est contracté.

Le FHV ou fièvre hémorragique virale est une maladie infectieuse dangereuse et ne dispose d’aucun remède de traitement. Les chances de survie d’une personne infectée sont alors très minces. Toutefois, des soins sont administrés au patient pour atténuer les douleurs liées aux symptômes. Il faut savoir que la guérison de la FHV est très aléatoire : certaines personnes survivent et d’autres non. Jusqu’à maintenant, on ignore les facteurs qui ont pu guérir les malades, mais les chercheurs sont actuellement en voie de travailler sur des vaccins.

Encore une fois, la prévention est la meilleure solution. Il faut savoir que les premiers facteurs se trouvent chez la chauve-souris. Cette dernière pourra alors contaminer d’autres animaux comme les singes et finir par atteindre l’homme. La transmission est souvent faite par fluides corporels. Dans ce cas, il faut faire attention à la viande, les aliments consommés, mais également au contact avec les personnes touchées.

Le virus de la Dengue

Comptée parmi les microbes les plus meurtriers, la Dengue provoque la grippe tropicale. Appartenant à la famille Flavivirus, la contraction de cette maladie est provoquée par des insectes et principalement par un moustique.

Le virus se divise en quatre sérotypes qui sont DEN-1, DEN-2, DEN-3 et DEN-4. Une fois qu’une personne a été touchée par l’un d’eux, elle aura une immunité à ce dernier. Toutefois, les trois autres peuvent encore l’atteindre.L’incubation peut durer 2 à 7 jours. Celle-ci provoque des symptômes tels qu’une forte fièvre, une éruption cutanée, des vomissements ou encore des douleurs musculaires.

La complication de la grippe tropicale est la dengue hémorragique. Cette dernière est une maladie infectieuse et très mortelle. Les symptômes de cette complication présente des hémorragies internes sévères. Elles peuvent être gastro-intestinales, cutanées ou même cérébrales.
Comme les autres types de virus cités précédemment, aucun remède ne permet de le traiter et prendre des précautions reste la meilleure alternative. La protection contre les moustiques en se débarrassant des flaques d’eau, des broussailles et tous types d’élément favorisant leurs survies.

 

 

Related Articles

La restauration dentaire

sophie

Assurance complémentaire santé : comment réduire son coût ?

Claude

Comprendre ce qu’est une maladie chronique

Irene