Image default
Santé

L’insuffisance rénale au stade ultime : définition, cause, symptômes, traitement

Si vous avez reçu un diagnostic d’insuffisance rénale au stade ultime, cela signifie que vous êtes au stade final de la maladie rénale, et que vos reins ne fonctionnent pas suffisamment bien pour faire face aux besoins de la vie quotidienne. Les reins sont responsables de filtrer les déchets et l’excès de liquide provenant du sang sous forme d’urine.

Si vous êtes atteint d’insuffisance rénale au stade ultime (IRSU), cela veut dire que vos reins fonctionnent en dessous des 10 % de leur fonctionnement normal. En d’autres termes, vos reins fonctionnent très mal ou pas du tout. L’insuffisance rénale est généralement progressive. Elle ne parvient généralement pas en phase ultime avant dix ou vingt ans après le diagnostic d’insuffisance rénale chronique, qui peut également se développer lentement.

Causes

La plupart des maladies rénales attaquent les néphrons, les unités minuscules des reins chargées de la filtration. Cette attaque signifie que le sang n’est pas filtré correctement et à terme, provoque l’IRSU. Le diabète et l’hypertension sont les deux causes les plus courantes d’IRSU. Les diabétiques ne parviennent pas à décomposer le glucose (sucre) correctement, et les taux de glycémie restent élevés dans le sang. Des niveaux élevés de glycémie dans le sang endommagent les glomérules des néphrons. En cas d’hypertension, l’augmentation de la pression qui est forcée sur les petits vaisseaux des reins entraîne une lésion qui fait que les vaisseaux ne parviennent pas à effectuer leur tâche de filtration du sang.

Risques

Les deux principaux groupes à risques d’IRSU sont les diabétiques et les personnes atteintes d’hypertension. Vous avez plus de chances de développer cette pathologie si des membres de votre famille sont atteints de la maladie.

Votre risque de développer une IRSU augmente également lorsque vous avez n’importe quel type de maladie rénale, notamment :

  • polykystose rénale ;
  • syndrome d’Alport ;
  • néphrite interstitielle ;
  • pyélonéphrite ;
  • certaines maladies auto-immunes comme le lupus.

Symptômes

Vous pourrez ressentir une grande variété de symptômes notamment :

  • diminution du débit urinaire ;
  • incapacité à uriner ;
  • fatigue ;
  • malaise général ;
  • maux de tête ;
  • perte de poids inexpliquée ;
  • perte d’appétit ;
  • nausées et vomissements ;
  • peau sèche et démangeaisons ;
  • changements dans la couleur de peau ;
  • douleurs osseuses ;
  • confusion et difficultés de concentration.

Autres symptômes possibles :

  • propension aux ecchymoses et saignements de nez fréquents ;
  • engourdissements dans les mains et les pieds ;
  • mauvaise haleine ;
  • soif excessive ;
  • hoquets fréquents ;
  • absence de cycle menstruel ;
  • problèmes de sommeil tel qu’apnée obstructive du sommeil et syndrome des jambes sans repos ;
  • perte de libido ou impuissance ;
  • gonflement (œdème), notamment des jambes et des mains.

Diagnostic

Votre médecin diagnostiquera l’IRSU au moyen d’un examen physique et d’analyses de sang pour vérifier votre fonction rénale.

Traitement

L’insuffisance rénale au stade ultime possède deux traitements : la dialyse ou la greffe de rein.

La dialyse

Lorsque vous faites une dialyse, il existe deux possibilités. La première est l’hémodialyse, un procédé qui utilise une machine pour traiter le sang. Elle filtre ensuite les déchets au moyen d’une solution, puis replace le sang purifié dans votre corps. Cette méthode de traitement est généralement utilisée trois fois par semaine et dure entre trois et quatre heures à chaque fois. Votre médecin pourra également prescrire une dialyse péritonéale – un traitement qui consiste à insérer une solution dans l’abdomen qui est ensuite retirée au moyen d’un cathéter.

La greffe de rein

La greffe de rein implique l’ablation de vos reins malades et leur remplacement avec un organe d’un donneur. Une personne peut vivre avec un seul rein sain. Cela signifie que les donneurs sont souvent des personnes vivantes qui peuvent faire don d’un de leurs reins et continuer à vivre normalement. Les greffes de reins font partie des greffes les plus courantes aux USA.

Autres techniques de prise en charge

Les diabétiques et ceux atteint d’hypertension doivent contrôler leur pathologie. Les deux pathologies répondent bien aux traitements médicamenteux faisant appel aux inhibiteurs de l’enzyme de conversion de l’angiotensine (ECA) ou aux antagonistes des récepteurs de l’angiotensine (ARA).

Un régime pauvre en sel, potassium, et autres électrolytes pourra être nécessaire ainsi qu’une restriction des fluides. L’apport calorique pourra devoir être augmenté, et la consommation de protéines pourra devoir être diminuée.

Complications

Les complications possibles de l’IRSU incluent :

  • infections de la peau dues aux démangeaisons et à la peau sèche ;
  • hépatite B, l’hépatite C, et/ou insuffisance hépatique ;
  • problèmes cardiaques et des vaisseaux sanguins ;
  • accumulation de liquide autour des poumons ;
  • hyperparathyroïdie ;
  • augmentation du risque d’infections ;
  • malnutrition ;
  • lésions nerveuses ;
  • douleurs articulaires, osseuses, et musculaires ;
  • anémie ;
  • saignements gastriques et intestinaux ;
  • dysfonctionnement cérébral et la démence ;
  • taux d’électrolytes anormaux ;
  • changements dans les taux de glycémie ;
  • crises d’épilepsie ;
  • affaiblissement des os, troubles articulaires, et fractures.

Pronostic

Un diagnostic d’IRSU était autrefois une condamnation à mort assurée ; toutefois, les progrès réalisés en matière de traitements permettent à présent aux patients de vivre bien plus longtemps qu’auparavant. Sans dialyse ou greffe de rein, vous mourrez. Le résultat du traitement dépend du patient.

Prévention

Dans certains cas, l’insuffisance rénale au stade ultime ne peut pas être prévenue. Toutefois, il est bon de bien maîtriser vos taux de glycémie et votre tension artérielle. Consultez toujours un médecin si vous ressentez des symptômes quelconques d’IRSU étant donné qu’une détection et un traitement précoces peuvent retarder ou prévenir la progression de la maladie.

A lire aussi

Analyse de la densité minérale osseuse : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Comment faire le bon choix de ses appareils auditifs ?

administrateur

Mouvements incontrôlables ou involontaires : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Facteurs de risque de l’asthme : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Éruptions cutanées et autres problèmes de la peau associés au VIH/sida : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Zona : définition, cause, symptômes, traitement

Irene