Image default
Santé

Zona : définition, cause, symptômes, traitement

Le zona est une infection due au virus de la varicelle zoster (Varicella Zoster Virus, VZV), responsable de la varicelle. Après la guérison de la varicelle, le virus VZV reste quiescent dans les ganglions nerveux, avant de se réactiver sous la forme d’un zona. Le zona peut également être désigné comme un herpès zoster.

Ce type d’infection virale se caractérise par une éruption cutanée rouge qui provoque généralement douleurs et brûlures. Le zona se manifeste généralement sous la forme d’une bande de pustules (ou vésicules) sur un côté du corps, généralement le torse, le cou ou le visage.

Selon les centres américains pour le contrôle et la prévention des maladies (CDC), chaque année un million de cas d’herpès zoster se déclarent aux états-Unis (CDC, 2011).

La plupart des cas de zona se guérissent en deux à trois semaines. Le zona ressurgit rarement plus d’une fois chez un même individu.

Risques

Le zona peut se déclarer chez toute personne ayant eu la varicelle. Cependant, certains facteurs exposent à un risque de contracter un zona.

Les facteurs de risque incluent :

  • avoir plus de 60 ans ;
  • avoir eu la varicelle avant l’âge de 1 an ;
  • avoir eu des maladies qui affaiblissent le système immunitaire, comme le SIDA ou le cancer ;
  • avoir suivi une chimiothérapie ou un traitement par radiation ;
  • prendre des médicaments qui affaiblissent le système immunitaire, notamment des stéroïdes ou des médicaments administrés après une transplantation d’organes.

Symptômes

Les premiers symptômes du zona sont généralement des douleurs et brûlures. La douleur est en règle générale ressentie sur un côté du corps et de manière localisée. Une éruption cutanée avec rougeurs s’ensuit en principe.

Les caractéristiques de l’éruption cutanée incluent notamment :

  • de petites plaques rouges ;
  • des vésicules remplis de fluide qui s’écoule facilement ;
  • une éruption cutanée qui s’étend de la colonne vertébrale au torse ;
  • une éruption cutanée sur le visage et les oreilles ;
  • des démangeaisons ;

En plus de la douleur et de l’éruption cutanée, certaines personnes sont affectées par d’autres symptômes avec le zona. Il s’agit notamment :

  • de fièvre ;
  • de frissons ;
  • de maux de tête ;
  • de lassitude ou faiblesse musculaire.

Diagnostic

La plupart des cas de zona sont diagnostiqués par un examen physique des éruptions cutanées et des cloques (vésicules). Votre médecin vous posera éventuellement des questions sur vos antécédents médicaux.

Dans de rares cas, votre médecin devra effectuer une analyse d’un échantillon de peau ou de fluide prélevé sur vos cloques. Ceci implique l’utilisation d’un écouvillon stérile pour recueillir le tissu ou le fluide à analyser. Les échantillons sont ensuite envoyés au laboratoire d’analyses médicales afin de vérifier la présence éventuelle d’un virus.

Traitement

Il n’existe pas de remède permettant de guérir le zona, mais des médicaments peuvent être prescrits pour soulager les symptômes et raccourcir la durée de l’infection.

Les médicaments prescrits pour traiter le zona peuvent inclure :

  • des médicaments antiviraux, notamment l’acyclovir, le valaciclovir, et le famciclovir (afin de réduire la douleur et d’accélérer la guérison) ;
  • des médicaments anti-inflammatoires (pour soulager la douleur et les gonflements) ;
  • des médicaments narcotiques ou analgésiques (afin de réduire la douleur) ;
  • anticonvulsifs ou antidépresseurs tricycliques (pour traiter une douleur prolongée) ;
  • antihistaminiques, tels que le benadryl (pour traiter les irritations cutanées) ;
  • crèmes, gels ou patchs anesthésiants locaux, tels que la lidocaïne (qui va réduire la douleur) ;
  • la crème Zostrix, qui peut contribuer à réduire le risque de neuralgie post-herpétique (douleur nerveuse subie après la guérison du zona).

Un traitement à domicile peut également contribuer à soulager les symptômes. Les traitements à domicile peuvent inclure :

  • le repos ;
  • l’application de compresses froides sur l’éruption cutanée afin de réduire la douleur ;
  • l’application de péroxyde de zinc pour réduire les irritations ;
    • des bains d’avoine colloïdale pour soulager la douleur et les irritations.

Le zona se guérit en règle générale dans un délai de quelques semaines et récidive rarement.

Prévention

Le vaccin peut contribuer à vous éviter d’avoir des symptômes sévères de zona ou des complications des suites de la maladie. Tous les enfants doivent être vaccinés contre la varicelle. Les adultes qui n’ont jamais eu la varicelle doivent également être vaccinés. La vaccination ne protège pas complètement de la maladie, mais elle contribue à réduire la gravité des symptômes.

Les adultes de 60 ans et plus doivent être vaccinés contre le zona. Ce vaccin contribue à prévenir les symptômes graves et les complications associées au zona.

Le zona est contagieux. Si vous êtes infecté(e), certaines démarches doivent être mises en œuvre pour prévenir la propagation de l’infection.

Pour empêcher la propagation du zona, il est important de :

  • veiller à maintenir la propreté de la peau ;
  • éviter le contact avec les personnes qui n’ont pas eu la varicelle ou dont les systèmes immunitaires sont affaiblis ;
  • laver les objets que vous avez touchés à l’eau bouillante afin de tuer le virus.

Complications

Bien que rares, des complications peuvent découler des suites du virus varicella zoster. Ces complications peuvent inclure :

  • une algie post-zostérienne (douleurs à long terme résultant de dommages aux nerfs) ;
  • une infection bactérienne
  • une perte de vision (si l’infection due au zona intervient dans les yeux ou à leur proximité) ;
  • le syndrome de Ramsay Hunt, qui intervient lorsque le zona affecte un nerf facial, entraînant une paralysie faciale et une perte auditive.

A lire aussi

Respirez simplement : grâce à un nébuliseur : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Empoisonnement du sang : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Temps de céphaline activée (TCA) : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

L’insuffisance rénale au stade ultime : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Comment traiter l’ostéogenèse imparfaite ?

Odile

Spondylose cervicale : définition, cause, symptômes, traitement

Irene