Image default
Santé

Rhinite allergique : définition, cause, symptômes, traitement

La rhinite allergique, également appelée rhume des foins, est un groupe de symptômes désagréables qui surviennent lorsque le corps est exposé à des allergènes spécifiques. Un allergène est généralement une substance inoffensive, telle qu’une herbe ou une poussière, qui provoque une réaction allergique. Le pollen est l’allergène le plus courant chez la plupart des gens.

Lorsque le corps entre en contact avec un allergène, il libère de l’histamine. Il s’agit d’une substance chimique naturelle destinée à défendre le corps contre l’allergène. Toutefois, cette substance chimique provoque des symptômes désagréables (rhinite allergique) qui incluent un écoulement nasal, des éternuements et des démangeaisons des yeux.

Cette affection peut avoir un impact sur la qualité de vie quotidienne, et il est donc important de trouver un traitement.

Allergènes

Allergènes

Les allergènes courants qui peuvent provoquer cette affection incluent le pollen, la poussière, les poils d’animaux (peaux mortes), la salive de chat et les moisissures.

Le pollen est le plus grand allergène responsable, notamment à certaines périodes de l’année. Le pollen des arbres et des fleurs est davantage présent au printemps, tandis que les herbes et graminées produisent plus de pollen durant les mois d’été et d’automne.

Risques

Les allergies peuvent toucher tout le monde, mais elles ont tendance à être génétiques. Vous avez plus de chances de développer une rhinite allergique si votre famille a des antécédents d’allergies. Selon l’Institut national de santé (National Institute of Health) des États-Unis, les chances sont encore plus élevées si votre mère a des antécédents de problèmes allergiques (NIH).

Certaines substances peuvent également déclencher cette affection ou l’aggraver. Il s’agit notamment de :

  • fumée de cigarette ;
  • produits chimiques ;
  • basses températures ;
  • humidité ;
  • vent ;
  • pollution ;
  • laques coiffantes ;
  • fumée de bois ;
  • émanations.

Symptômes

Symptômes les plus fréquents :

  • éternuements ;
  • écoulement nasal ;
  • nez bouché ;
  • démangeaisons nasales ;
  • toux ;
  • mal de gorge ;
  • yeux larmoyants ou qui démangent ;
  • cernes sous les yeux ;
  • maux de tête fréquents ;
  • symptômes de type eczémateux (peau sèche qui démange et qui forme souvent des lésions) ;
  • urticaire (plaques rouges sur la peau, qui démangent parfois) ;
  • fatigue excessive.

Diagnostic

Les allergies mineures ne nécessitent généralement qu’un examen physique. Toutefois, votre médecin pourra recommander des analyses spécifiques pour aider à déterminer le meilleur traitement et les mesures préventives les plus adaptées.

Le prick-test et l’un des tests les plus couramment utilisés. Au cours de ce test, le médecin place diverses substances sur la peau pour voir comment votre corps réagit à chacune d’entre elles. Normalement, un petit gonflement rouge apparaît si vous êtes allergique à une substance.

Un autre test d’allergie courant est l’analyse de sang, parfois appelée technique du RAST. Ce test mesure la quantité d’anticorps immunoglobulines E (IgE) en réaction à des allergènes particuliers présents dans le sang.

La rhinite allergique peut être classifiée comme saisonnière ou perannuelle (toute l’année).

Traitement

Cette affection est traitée avec un ou plusieurs des médicaments suivants :

  • antihistaminiques ;
  • décongestionnants ;
  • gouttes ophtalmiques ou collyre ;
  • nébuliseurs ;
  • immunothérapie (piqûres de désensibilisation).

Les antihistaminiques traitent efficacement les allergies. Ils peuvent également prévenir cette affection étant donné qu’ils bloquent la formation d’histamine dans le corps. Certaines versions en vente libre peuvent être utiles, mais il est conseillé de toujours parler à votre médecin avant de commencer un nouveau médicament, surtout si vous prenez d’autres médicaments quelconques ou que vous souffrez d’autres pathologies médicales.

Les décongestionnants sont utilisés pendant une brève période de temps pour aider à soulager le nez bouché ou la pression sur les sinus. Consultez votre médecin avant de prendre un décongestionnant si vous souffrez d’hypertension.

Vous pourrez utiliser temporairement un collyre et un nébuliseur pour soulager les démangeaisons et d’autres symptômes liés aux allergies. Toutefois, n’utilisez pas ces deux produits à long terme.

Votre médecin pourra vous recommander une immunothérapie si vous souffrez d’allergies sévères. Couramment appelé désensibilisation, ce plan de traitement est utilisé en parallèle à des médicaments pour contrôler les symptômes. Ces piqûres de désensibilisation visent à diminuer la réponse immunitaire à des allergènes particuliers au cours du temps.

Prévention

La meilleure façon de prévenir les symptômes allergiques est de prendre en charge les allergies avant que le corps n’ait eu le temps de répondre négativement aux substances. L’Académie américaine d’allergie, d’asthme et d’immunologie (American Academy of Allergy, Asthma and Immunology) recommande de commencer les médicaments avant l’arrivée de l’allergie saisonnière. Par exemple, si vous êtes sensible au pollen d’un arbre au printemps, vous pouvez commencer à prendre des antihistaminiques avant qu’une réaction allergique ne se déclenche (AAAAI).

Une autre façon efficace de prévenir la rhinite allergique est d’éviter les allergènes qui provoquent vos symptômes. Par exemple, restez à l’intérieur lorsque les concentrations polliniques sont élevées, et prenez des douches immédiatement après être sorti(e). De même, nettoyez votre maison pour enlever tous poils d’animal, moisissures et poussières.

Pronostic

Le résultat du traitement dépend de votre affection personnelle. La rhinite allergique saisonnière n’est généralement pas grave, et peut être bien prise en charge avec des médicaments. Cependant, certaines formes sévères de cette affection peuvent nécessiter un traitement de long terme. Certains patients peuvent même développer une sinusite (inflammation des passages nasaux qui provoque des difficultés respiratoires et une douleur) ou de l’asthme en plus de cette affection.

A lire aussi

Pontage cardiaque : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Santé : quels sont les microbes les plus meurtriers

Irene

Comment traiter l’ostéogenèse imparfaite ?

Odile

Comment prendre soin de votre animal ?

Claude

Surdose de paracétamol (acétaminophène) : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Dermatite herpétiforme : définition, cause, symptômes, traitement

Irene