Image default
Santé

Infection aiguë par le VIH : définition, cause, symptômes, traitement

L’infection aiguë par le VIH, également appelée primo infection par le VIH ou syndrome rétroviral aigu, est une pathologie qui survient dans les deux à quatre semaines suivant l’infection par le virus d’immunodéficience humaine. C’est le premier stade de l’infection et il dure jusqu’à ce que l’organisme ait créé des anticorps contre le VIH. Pendant ce stade de l’infection, le virus se multiplie à un rythme rapide. Contrairement à ce qui se passe avec d’autres virus, le système immunitaire de l’organisme ne peut pas se défendre contre le VIH, et l’infection peut vivre dans les cellules pendant longtemps. Avec le temps, le virus attaque et détruit les cellules immunitaires, laissant le système immunitaire incapable de se défendre contre les autres maladies et infections. Quand cela arrive, l’infection au VIH peut entraîner le développement du syndrome d’immunodéficience acquise, ou SIDA.

L’infection aiguë par le VIH est hautement contagieuse. Cependant, la plupart des personnes infectées par le VIH ne le savent pas sur le moment. Cela est sans doute dû au fait que la majeure partie de la population n’effectue pas de dépistage du VIH de manière régulière, ou parce que les examens standards de détection des anticorps du VIH ne peuvent pas détecter ce stade d’infection.

Causes

L’infection aiguë par le VIH survient dans les deux à quatre semaines suivant le contact initial avec le virus. Le VIH est transmis par :

  • transfusion de sang contaminé
  • contact avec du sang ou des fluides contaminés
  • des seringues ou des aiguilles contaminées
  • un contact sexuel oral, anal ou vaginal
  • passage du virus de la mère au fœtus pendant la grossesse
  • allaitement

Le VIH n’est pas transmis par contact fortuit, comme se prendre dans les bras, se tenir les mains ou partager ses couverts avec une personne infectée.

Risques

L’infection aiguë par le VIH ne se mue pas systématiquement en infection symptomatique à VIH ou en SIDA. Chez certaines personnes, une infection par le VIH peut ne pas se manifester pendant des années voire des dizaines d’années. D’autres peuvent ne jamais développer la forme avancée de maladie liée au VIH, le SIDA.

Il est important de noter que le SIDA peut affecter des personnes de tout âge, race ou orientation sexuelle. Cependant, certains groupes présentent plus de risque d’infection par le VIH. Il s’agit notamment :

  • des toxicomanes consommateurs de drogues injectables
  • des hommes ayant des rapports sexuels avec d’autres hommes
  • des Américains d’origine africaine

Symptômes

Beaucoup de personnes atteintes du VIH ne présentent aucun symptôme. Si vous présentez les symptômes d’une infection aiguë par le VIH, ils peuvent durer quelques jours, ou jusqu’à quatre semaines.

La plupart des personnes atteintes des symptômes de l’infection aiguë par le VIH ne savent pas qu’ils sont provoqués par le VIH. Cela est dû au fait que les symptômes de l’infection aiguë par le VIH sont similaires à ceux de la grippe ou d’autres maladies d’origine virale. Il peut notamment s’agir des suivants :

  • éruptions cutanées
  • diminution d’appétit
  • fièvre
  • maux de tête
  • fatigue
  • sentiment de malaise général
  • maux de gorge
  • suées nocturnes
  • ulcères apparaissant dans la bouche, l’œsophage ou les parties génitales
  • gonflement des ganglions lymphatiques
  • douleurs musculaires

Les Centers for Disease Control and Prevention (CDC) estiment que 20 pour cent des personnes vivant avec le VIH ne savent pas être infectées. Le seul moyen de savoir si vous avez le VIH est de vous faire dépister. (CDC, 2012)

Diagnostic

Si une infection aiguë au VIH est suspectée, votre médecin effectuera une série de tests pour rechercher le virus.

Un dépistage standard du VIH ne détectera pas nécessairement une primo-infection par le VIH. Beaucoup de tests de dépistage du VIH recherchent des anticorps du VIH plutôt que le virus lui-même. Cela peut prendre plusieurs mois après l’infection initiale pour que ces anticorps apparaissent.

Les tests capables de détecter les signes d’une primo-infection par le VIH peuvent-être :

  • mesure de la charge virale de VIH
  • recherche de l’antigène p24 dans le sang
  • numération des lymphocytes T-CD4
  • analyse de sang différentielle
  • Les tests ELISA et Western blot peuvent détecter ou pas une primo-infection par le VIH

Traitement

Un traitement adapté est crucial pour les individus infectés par le VIH. Si on vous a diagnostiqué la présence du VIH, il est important d’en apprendre autant que vous le pouvez à propos de ce virus.

Médecins et scientifiques continuent à débattre de l’utilité d’un traitement précoce et agressif pour les personnes atteintes par le VIH. Un traitement anticipé peut minimiser les effets du virus sur votre organisme. Cependant, les médicaments contre le VIH peuvent avoir de sérieux effets secondaires quand ils sont utilisés en traitement à long terme. Il est important de discuter de toutes les options de traitement et des effets secondaires potentiels avec votre médecin afin de déterminer quel traitement est adapté pour vous.

En sus du traitement médical, votre médecin peut également vous recommander de suivre ces habitudes saines :

  • s’alimenter de manière saine et équilibrée pour aider à renforcer votre système immunitaire
  • avoir des rapports sexuels protégés pour éviter de transmettre le virus aux autres et réduire vos risques de contracter une MST
  • éviter le stress, qui peut également affaiblir votre système immunitaire
  • éviter le contact avec des personnes atteintes de maladies infectieuses, puisque vous aurez plus de difficultés à combattre la maladie
  • faire régulièrement de l’exercice
  • éviter les situations pouvant provoquer une dépression
  • rester actif et continuer vos hobbies

Complications

Avec le temps, le VIH peut supprimer votre système immunitaire. Cela vous rend plus sensible aux infections, au cancer et autres maladies.

Chez certaines personnes, l’infection par le VIH entrainera finalement le SIDA. Ce risque peut être réduit par un traitement médical opportun.

Pronostic

L’infection par le VIH est une pathologie chronique et à vie. Elle peut être traitée, mais ne peut pas être guérie.

Avec un traitement adapté, les personnes atteintes par le VIH peuvent vivre de longues vies épanouies.

Prévention

Le VIH peut être prévenu en évitant l’exposition à des fluides potentiellement infecté. Cela inclue le sang, le sperme et le lait maternel. Vous pouvez également réduire votre risque de VIH en faisant des choix sains.

  • Ayez toujours des rapports protégés, à moins que vous ne soyez monogame et que vous et votre partenaire aient été testés négatifs pendant les six derniers mois.
  • Abstenez-vous de consommer des drogues par voie intraveineuse. Si vous ne pouvez pas en arrêter la consommation, vous pouvez réduire votre risque de VIH en ne partageant et en ne réutilisant jamais les aiguilles. Beaucoup de villes ont des programmes d’échange d’aiguilles.
  • Suivez des précautions universelles. Supposez toujours que le sang puisse être infecté. Protégez-vous en utilisant des gants en latex et autres barrières.
  • Faites-vous dépister pour le VIH. Si vous êtes séronégatif, vous pouvez prendre des actions préventives pour le rester. Si vous êtes séropositif, vous faire dépister peut vous aider à trouver un traitement et à réduire le risque de propagation de l’infection aux autres. Le CDC recommande un dépistage annuel pour les personnes sexuellement actives avec plusieurs partenaires, les personnes consommant des drogues par voie intraveineuse et celles qui ont eu des rapports sexuels avec des personnes infectées par le VIH. Le CDC recommande de se faire dépister à nouveau si vous ou votre partenaire avez eu un ou plus d’un partenaire sexuel depuis votre dernier dépistage.

Si vous avez le VIH, vous ne pourrez pas donner votre sang, votre sperme ou vos organes. Cela participe à éviter la propagation du VIH aux autres. Cependant, le VIH ne peut être transmis par contact fortuit. Il ne devrait pas affecter la manière dont vous vivez au quotidien.

A lire aussi

Dosage de la T3 : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Mutuelle santé : pour quelle raison y souscrire ?

administrateur

Comédons : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Naevomatose baso-cellulaire : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Grippe aviaire : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

L’importance de la traduction dans la médecine 

Tamby